/elections
Navigation

Comment les chefs sont perçus?

Léger présente un nouvel outil qui permet de comprendre comment les Québécois les qualifient

Coup d'oeil sur cet article

La carte perceptuelle de l’image des chefs est un outil qui permet de voir en un clin d’œil les résultats du sondage sur l’image des chefs. Plus un chef est physiquement proche d’un terme dans le graphique, plus le terme le représente. Les enjeux sont en noir et les qualités personnelles sont en rouge.

La carte crée des axes. Il y a l’axe économique-culturel et l’axe rationnel-humain. Dans l’esprit des électeurs, les extrêmes de chaque axe s’opposent. Tous les éléments sont calculés par ordinateur, en fonction des réponses au sondage.

Ce sont de nouveaux outils que les partis utilisent pour comprendre où ils sont et où ils doivent être. Le but, c’est d’être le plus près des enjeux prioritaires des Québécois, comme l’économie ou la santé.

ANALYSE GÉNÉRALE

Pour la première fois depuis que je sonde, l’économie n’est pas dominée par les libéraux.

Le champion de l’économie au Québec, c’est François Legault, de la Coalition avenir Québec. Le champion de la culture, c’est Jean-François Lisée, du Parti québécois. La championne de l’aide aux plus démunis, c’est Manon Massé, de Québec solidaire. Alors que Philippe Couillard, du Parti libéral, c’est davantage le champion de l’immigration ou des dossiers plus « sociaux » ; il n’est plus perçu dans le domaine économique. Alors qu’il y a quatre ans, la photo de M. Legault aurait été en bas, et celle de M. Couillard en haut, avec son trio économique.

ANALYSE CHEF PAR CHEF

François Legault est plus proche des enjeux économiques : baisse de taxes, entrepreneuriat, développement des régions. Il est aussi perçu comme comprenant la réalité des gens.

Philippe Couillard, on le perçoit davantage comme quelqu’un de compétent, qui est proche des dossiers de l’éducation, de l’immigration et du transport.

Jean-François Lisée se retrouve dans le domaine culturel, mais très loin du dossier économique. Lui, ce qu’on lui reconnaît, c’est sa culture et la défense de l’identité québécoise.

Manon Massé est dans la dynamique beaucoup plus humaine. Plusieurs personnes lui reconnaissent des qualités personnelles, comme « honnête » et « généreuse », et les enjeux qui sont plus proches d’elle sont l’environnement, la lutte à la pauvreté et les soins aux personnes âgées.