/news/currentevents
Navigation

Demi-marathon de Lachine: le coureur victime d'un malaise est décédé

Demi-marathon de Lachine: le coureur victime d'un malaise est décédé
TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Le coureur qui a subi un malaise au demi-marathon de Lachine dimanche est mort lundi après-midi. Ce n'est pas la première fois qu'on voit un tel événement et plusieurs facteurs peuvent être en cause.

L'homme de 43 ans s'est effondré, à quelques mètres de la ligne d'arrivée, au demi-marathon de Lachine dimanche, à Montréal.

Prédisposition génétique, chaleur, manque d'entraînement, la raison de ce malaise est inconnue pour l'instant. L'homme est décédé, a confirmé le comité organisateur du marathon à TVA Nouvelles.

Se préparer en vue d'un marathon demande du temps, mais aussi de la préparation. Mais à quel moment le sport est-il dangereux? TVA Nouvelles en a parlé avec un expert.

«Ce qui peut expliquer ça des fois, c'est simplement que la personne peut être prédisposée à avoir un malaise cardiaque ou à avoir un malaise pendant des efforts de longue durée comme ça», a expliqué Jonathan Tremblay, kinésiologue au CEPSUM de l'Université de Montréal.

«Ces dommages-là, malheureusement, vont être exacerbés par la température, la chaleur qui peut être présente dans les événements comme la course en fin de semaine», a ajouté M. Tremblay.

La course à pied n'est pas plus dangereuse qu'un autre sport, a ajouté cet expert. Rarement les crises cardiaques surviennent lors d'un effort intense d'une activité physique quelconque. Il parle de trois à cinq cas sur un million.

L'année dernière, 900 interventions médicales en tout genre, majoritairement pour des cas de médecine sportive, avaient été prodiguées lors du demi-marathon de Montréal. L'épreuve-reine, le 42 kilomètres, avait même été annulée en raison des conditions météorologiques exceptionnellement chaudes du weekend.