/finance/business
Navigation

Turbulence en vue pour les membres Aéroplan

Le rachat par Air Canada pourrait créer du mécontentement

Bloc Air Canada
Photo Archives, REUTERS Selon des experts, il est probable que les points Aéroplan perdront en valeur après le rachat par Air Canada et qu’Aimia renoncera à ses accords avec d’autres transporteurs. Sur la photo, des appareils d’Air Canada, plus tôt ce mois-ci, à Paris

Coup d'oeil sur cet article

En parvenant finalement à une entente de rachat avec Air Canada, Aéroplan pourrait créer davantage de mécontents que d’heureux, estiment des experts en programmes de fidélisation.

Après avoir fait passer leur offre de 250 millions $ à 325 millions $, le transporteur national et ses partenaires CIBC, TD et Visa ont finalement accepté de payer 450 millions $ pour mettre la main sur le programme de fidélisation. Le prix d’achat global comprend également la prise en charge d’une dette d’environ 1,9 milliard de dollars en milles Aéroplan.

L’accord permet d’une part à Air Canada de conserver une clientèle importante et captive. D’autre part, elle fait en sorte que TD, CIBC et Visa conserveront leur lucrative relation d’affaires avec Air Canada et Aéroplan.

« Si elle se concrétise, la transaction produira le meilleur scénario possible pour les actionnaires d’Aimia ainsi que pour les membres », affirme le PDG d’Air Canada, Calin Rovinescu. « Elle permettra la transition harmonieuse des points Aéroplan vers le nouveau programme de fidélisation d’Air Canada, ainsi que la protection des points. »

Des points qui vaudront moins ?

Mais pour Jean-Maximilien Voisine, du média spécialisé Milesopedia, cela constitue probablement une mauvaise nouvelle pour les membres du programme.

« Le consortium va acquérir [...] une énorme dette de 1,9 milliard $, valeur de tous les milles Aéroplan actuellement en circulation. Nul doute qu’il cherchera à se rattraper en dévaluant le programme », estime-t-il.

Le nouveau programme, avec Flair Air, Porter Airlines et Air Transat comme partenaires d’Aéroplan, aurait probablement été une meilleure solution pour les détenteurs de points, ajoute Patrick Sojka, de Rewards Canada.

« Les problèmes fréquemment soulevés, tels que l’impossibilité d’utiliser ses points pour effectuer les voyages que l’on souhaite, les sommes additionnelles à débourser en taxes et surcharges, les escales trop nombreuses, ça ne risque pas de changer avec cette nouvelle entente. » Il s’attend lui aussi à ce que les points perdent en valeur.

Il suggère d’utiliser ses points au cours des prochaines années, les voyages en classe affaires représentant généralement la meilleure « aubaine ».

La saga Aéroplan

  • 1984 Air Canada crée Aéroplan.
  • 2002 Aéroplan devient une entreprise distincte, plus tard vendue à Aimia.
  • 2017 Air Canada annonce vouloir couper les ponts avec Aéroplan en 2020 pour créer son propre programme.
  • 2018 Après avoir annoncé des alliances avec Flair, Porter et Transat, Aéroplan fait volte-face et accepte l’offre d’achat d’Air Canada.