/sports/opinion/columnists
Navigation

Pourquoi atteindre volontairement un frappeur adverse?

La sensation des Braves, Ronald Acuna fils, a été atteint sur le premier tir du lanceur Jose Urena, des Marlins, mercredi dernier.
Photo d’archives, AFP La sensation des Braves, Ronald Acuna fils, a été atteint sur le premier tir du lanceur Jose Urena, des Marlins, mercredi dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Un lanceur doit effectuer des tirs à l’intérieur pour avoir du succès sur la butte. Peu importe le calibre, que ce soit les petites ligues ou les grandes ligues, l’artilleur doit maîtriser les deux côtés du marbre avec sa balle rapide et avec ses lancers secondaires. Il arrive parfois qu’il échappe un lancer et qu’il atteigne le frappeur par accident. Dans la grande histoire du baseball, c’est aussi arrivé qu’un lanceur bine un adversaire volontairement.

Dans ce cas, les raisons varient, mais c’est souvent parce que quelqu’un va à l’encontre des lois non écrites du baseball. Un affront au fameux « code ».

Peut-être qu’un lanceur a atteint quelques-uns de ses rivaux ou qu’un coureur adverse a fait une glissade tardive et dangereuse sur les sentiers. Peut-être que le frappeur a fait un bat flip et (ou) célébré en manquant de respect. Dans le bon vieux livre des règles non écrites, il y a plusieurs situations où c’est acceptable (et attendu) de se faire justice soi-même.

On peut être d’accord ou trouver ça barbare, mais c’est comme ça. Encore en 2018.

Jose Urena

Mercredi dernier, j’ai eu beaucoup de misère avec le choix de Jose Urena, un partant des Marlins de Miami. Je n’ai pas apprécié voir Urena, qui présente une fiche de 3-12 cette saison avec une équipe de dernière place, atteindre Ronald Acuna fils avec son premier tir du match.

Acuna, en plus d’être une jeune super-vedette et un joueur de talent exceptionnel, est un morceau très important pour les Braves d’Atlanta qui continuent de lutter pour la tête de la division Est dans la Nationale. Urena tente de faire croire que c’était un accident, qu’il essayait seulement de lancer à l’intérieur et que son intention n’était pas de l’atteindre.

J’aimerais bien le croire, mais c’est très difficile. Le tir qui a atteint Acuna allait à 97,5 milles à l’heure, un des lancers les plus rapides d’Urena cette année. Il est clair que le joueur des Marlins avait l’intention de toucher Acuna, qui est un des meilleurs frappeurs des majeures depuis le début d’août. Acuna avait frappé au moins un circuit à chacun de ses cinq derniers matchs et avait commencé trois parties de suite avec une longue balle. Urena avait décidé que ce ne serait pas quatre.

Sans conséquence

La jeune sensation a dû être retirée de la rencontre après avoir été atteinte au coude. Heureusement pour lui et pour les Braves, il n’a pas été à l’écart du jeu très longtemps. Joe Torre, le préfet de discipline du baseball majeur, a annoncé qu’Urena écopait d’une suspension de six matchs pour son geste.

Pour un partant, c’est l’équivalent d’une rencontre. C’est trop peu. Selon moi, 15 ou 20 parties auraient eu plus de sens. Les lanceurs y penseraient deux fois avant de jouer les shérifs.

Au rythme où vont les choses, un nouveau record de frappeurs atteints sera établi cette saison dans les majeures. Si les dirigeants distribuaient des sanctions plus sévères pour les cas douteux, les lanceurs pourraient s’abstenir et les vedettes comme Ronald Acuna fils, Kris Bryant, Aaron Judge et Justin Turner resteraient sur le terrain.