/misc
Navigation

Sondage sur les promesses électorales pour le cannabis

Les partis politiques de l'opposition promettent de modifier la loi sur le cannabis. La CAQ promet les plus gros changements en augmentant l'âge minimal à 21 ans et faisant passer la quantité maximale de 150 grammes à la maison et 30 grammes à l'extérieur à 15 grammes par personne en tout temps.
Archives Charles-André Leroux Les partis politiques de l'opposition promettent de modifier la loi sur le cannabis. La CAQ promet les plus gros changements en augmentant l'âge minimal à 21 ans et faisant passer la quantité maximale de 150 grammes à la maison et 30 grammes à l'extérieur à 15 grammes par personne en tout temps.

Coup d'oeil sur cet article

C’est le début de la campagne électorale. Et si vous pensez que des élections ne changeront rien pour le cannabis, regardez l'Ontario.

Car même si les lois sur le cannabis ont déjà été adoptées, un nouveau de gouvernement peut remettre les compteurs à zéro...ou presque.

Par exemple, la Coalition Avenir Québec veut faire passer la limite prévue pour la possession de cannabis à la maison de 150 grammes à 15 grammes par personne. Oui, madame. 10 fois moins.

Je vous ai d'ailleurs préparé un petit sondage sur les propositions des partis à la fin de ce petit texte.

En Ontario, le gouvernement libéral avait choisi un modèle de vente par sa Régie des alcools de l'Ontario (LCBO) exactement comme le Québec. Une quarantaine de succursales devaient ouvrir le 17 octobre.

Entre-temps, les Ontariens ont élu en juin un premier ministre conservateur qui a déjà dealé du hasch. Oui, oui, ça existe. C'est donc maintenant Doug Ford, le frère de feu Rob Ford, qui doit décider des lois sur la vente du pot dans sa province. Ça tombe bien, il jouit déjà d'une bonne l’expérience dans la vente de drogue, me direz-vous.

Et il a fait annuler le monopole de la LCBO pour faire place au privé (l’État contrôlera tout de même la distribution aux boutiques).

Le 17 octobre, les Ontariens n’auront d’autre choix que de s’approvisionner en ligne puisque les magasins gérés par le privé n’ouvriront pas avant avril 2019.

Vous ne pourrez donc pas, chers voisins, aller au coin de la rue pour acheter votre joint, mais - party! - vous pourrez au moins noyer votre peine en buvant de la bière à 1$.

Le Québec devra lui aussi élire un nouveau gouvernement, cet automne. La loi sur le cannabis adoptée par les libéraux en juin pourrait donc être modifiée si jamais le parti de Philippe Couillard n’était pas reconduit au pouvoir.

Mais ne sortez pas vos bongs, baggies ou égreneurs trop vite.

Un changement de cap à la Doug Ford n’est pas dans les cartons des partis politiques de chez nous. Au contraire, certains veulent rendre la loi encore plus restrictive.

Et nous, on n’aura même pas droit à la bière à 1$. 

On peut tout de même se consoler : un Ikea vient d’ouvrir à Québec. (Ouin, je sais... une commode Nordli ou DyfJord, c'est pas de la bière, mais certains sont quand même prêts à faire du camping dans un parking pour ça).

Alors que trouve-t-on dans le sac à malice des partis politiques? Voici un petit tour d’horizon des promesses électorales en matière pour le cannabis.

Je vous propose aussi de voter de façon très scientifique pour le gif qui représente le mieux votre avis sur leurs idées.

Et grâce à nos puissants outils d’analyse reliés à des serveurs situés dans un endroit secret au Nevada, nous allons pouvoir, dès la semaine prochaine, vous révéler en exclusivité exclusive le nom du parti qui formera le prochain gouvernement du Québec.

Les promesses

Coalition Avenir Québec

•  L’âge légal fixé à 21 ans
•  Limiter la possession à 15 grammes par personne, en toutes circonstances. (NDLR: Donc abaissement des limites de 30 grammes et de 150 grammes pour en imposer une seule: 15 grammes)
•  Interdire la consommation dans tous les lieux publics ;
•  Interdire toute promotion du cannabis ;
•  Interdire la possession et la consommation du cannabis dans tous les locaux ou terrains d’un établissement d’enseignement collégial ou universitaire (ce qui pourrait inclure les résidences pour étudiants) ;
•  Interdire la présence d’un point de vente de la SQDC à proximité d’un établissement d’enseignement collégial ou universitaire ;
•  Interdire la consommation dans les parties privatives et les parties communes, sous réserve du règlement de l’immeuble prévu à la déclaration de copropriété.

* aucune modification prévue quant à la culture à domicile qui sera donc interdite au Québec.

Sondage
Êtes-vous d'accord avec les promesses électorales sur le cannabis de la CAQ?

 

Le Parti québécois
• Réinvestir 100% des profits liés à la vente et la commercialisation du cannabis en prévention de la toxicomanie et en santé publique;
• Exiger d’Ottawa que la responsabilité sur la production du cannabis récréatif revienne au Québec et favoriser l’implantation et le développement de producteurs québécois;
• Obliger la SQDC à ne s’approvisionner qu’auprès de producteurs ayant démontré qu’ils ne sont pas financés par des paradis fiscaux, pour minimiser les risques de maintien du crime organisé dans l’industrie;
• Interdire la consommation du cannabis dans l’espace public.
• Favoriser la création d’un observatoire québécois sur les drogues.

* L'attachée politique du PQ avait oublié de mentionner que le parti autoriserait la culture de deux plants à domicile. Un de leur député en avait d'ailleurs fait la proposition lors de l'étude du projet de loi cet hiver. Mais bon, lorsqu'un parti oublie ses propres propositions, ça donne l'impression que la modification de la loi ne sera pas une priorité...

Sondage
Êtes-vous d'accord avec les promesses électorales sur le cannabis du PQ?

 

Québec solidaire
• Québec solidaire n’a pas encore dévoilé sa plateforme électorale.
• Lors de l’étude du projet de loi, il avait défendu le droit de cultiver à la maison. Ce serait donc le seul parti à autoriser la cutlure des quatre plants permis par le fédéral.
• Le parti souhaite aussi encourager les différents modèles d’entreprise pour faire davantage de place aux petits producteurs et permettre à des Coops et des OBNL de participer à cette industrie.
• En tant que parti politique indépendantiste, QS vise aussi à se substituer à Santé Canada pour l’autorisation des producteurs.

Sondage
Êtes-vous d'accord avec les promesses électorales sur le cannabis de QS?

 

Parti libéral du Québec

Le PLQ ayant fait passer sa loi, il n'y a pas de changements au menu.

Mais vous pouvez voter sur les éléments déjà prévus dans la loi adoptée en juin.

• La limite de possession à 30 grammes par personne dans l'espace public et à 150 grammes à la maison.

• L'âge minimal pour consommer est 18 ans.

• Il sera permis de consommer dans les lieux publics sauf dans certains endroits (terrains de jeux, terrasses, etc). Les villes peuvent aussi ajouter des interdictions par réglement municipaux.

• Interdiction de la culture de cannabis à domicile (contrairement au fédéral qui autorise la culture de quatre plants)

Sondage
Êtes-vous d’accord avec la loi libérale sur le cannabis?

On analyse les résultats et les proposition la semaine prochaine!

Et si jamais ça peut vous aider à vous brancher, voici notre petit quiz de l’an dernier pour savoir quels chefs ont déjà consommé du pot.
 

Pour poursuivre la discussion sur Facebook, rejoignez mon groupe Cannabis 101