/news/currentevents
Navigation

17e meurtre à Montréal: un trafiquant bien connu des policiers

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | C'est un trafiquant de cocaïne bien connu des milieux policiers qui a été victime du 17e meurtre de l'année à Montréal, jeudi soir, dans le secteur industriel de l'arrondissement de Saint-Léonard.

Guy Therrien, 53 ans, a été abattu par un tireur dans ce qui a toutes les apparences d'un règlement de compte lié au crime organisé, à l'intérieur d'un bâtiment commercial de la rue Lafrenaie.

Un jeune homme de 21 ans qui se trouvait en compagnie de Therrien a lui aussi été atteint par balle et était toujours hospitalisé dans un état jugé critique, vendredi avant-midi, selon le Service de police de la Ville de Montréal.

C'est ce blessé qui a alerté les services d'urgence en composant le 911, peu avant 20 h 30. À l'arrivée des ambulanciers, il était déjà trop tard pour Guy Therrien.

Libération conditionnelle

Ce dernier avait écopé de longues peines d'incarcération à deux reprises, au cours des 15 dernières années, pour avoir trempé dans des réseaux d'importation et de trafic de cocaïne.

D'ailleurs, le Montréalais était toujours en libération conditionnelle au moment de son assassinat puisque sa plus récente sentence n'était pas encore terminée.

Le «Journal de Montréal» avait relaté sa dernière arrestation, en juin 2012, quand il a été appréhendé en même temps que neuf autres suspects à la suite d'une enquête du SPVM.

Le réseau en question résultait d'une alliance de trafiquants associés à la mafia montréalaise, au gang de l'Ouest et au Syndicate, un gang de rue connu pour brasser des affaires avec les motards Hells Angels.

Therrien avait plaidé coupable pour se voir imposer 70 mois de pénitencier, le 21 janvier 2014.

En mars 2002, il avait été condamné à quatre ans de détention pour s'être associé à une organisation de trafiquants d'origine colombienne qui avait été démantelée par la Gendarmerie royale du Canada.

Therrien avait notamment participé à l'importation de plusieurs dizaines de kilos de cocaïne au Canada, ainsi qu'à l'exportation de centaines de kilos de cannabis sur la côte est des États-Unis.