/elections
Navigation

Le PLQ et la CAQ présentent leur candidate pour diriger le plus important des ministères

Le PLQ et la CAQ présentent leur candidate pour diriger le plus important des ministères

Le chef libéral Philippe Couillard souhaite confier le ministère de la Santé à Gertrude Bourdon, candidate du PLQ dans Jean-Lesage.
Photo Marc-André Gagnon, Journal de Québec Le chef libéral Philippe Couillard souhaite confier le ministère de la Santé à Gertrude Bourdon, candidate du PLQ dans Jean-Lesage.

Coup d'oeil sur cet article

La deuxième journée de la campagne électorale a été monopolisée par l’entrée en scène officielle de deux nouvelles venues en politique qui pourraient chacune se retrouver à la tête du ministère de la Santé : Gertrude Bourdon, advenant la reconduction des libéraux au pouvoir, et Danielle McCann, dans l’éventualité d’un premier gouvernement caquiste.

Voici que nous en avons retenu.

Gertrude Bourdon

Gertrude Bourdon a été officiellement présentée, vendredi, comme candidate du PLQ dans Jean-Lesage.
Photo Pascal Huot
Gertrude Bourdon a été officiellement présentée, vendredi, comme candidate du PLQ dans Jean-Lesage.

 

Couillard lui pardonne ses flirts avec le PQ et la CAQ

Avant même qu’une longue période des questions s’amorce, le chef libéral a excusé l’ex-PDG du CHU de Québec d’avoir flirté d’abord avec le Parti québécois et avec la Coalition avenir Québec pour finalement décider, lundi soir, de faire le grand saut avec les libéraux. « Mme Bourdon, elle est comme tous les Québécoises et les Québécois, quand vient le temps d’une élection, on analyse, on compare, et on choisit. [...] Elle a choisi le Parti libéral du Québec », a déclaré M. Couillard.

Ministre de la Santé sous un gouvernement libéral

Dans un geste sans précédent, après s’être engagé à ce que Gaétan Barrette hérite du Conseil du Trésor, le premier ministre sortant a promis de confier le ministère de la Santé à Mme Bourdon. « Dans un prochain gouvernement libéral, Gertrude Bourdon sera ministre de la Santé et des Services sociaux. [...] Il n’y aura pas d’autre désignation au Conseil des ministres pendant cette campagne électorale. »

Elle s’attaque à la CAQ

Même si plusieurs s’attendaient d’abord à ce qu’elle porte les couleurs de la CAQ dans Charlesbourg, elle ne s’est pas gênée pour attaquer le parti de François Legault. « La CAQ, ce n’est pas mes valeurs, puis ils ont un mauvais programme. C’est tout. [...] Je n’ai rien négocié avec personne. J’étais en échange, en discussion avec M. Legault. [...] Je ne confirme rien de mes discussions avec la CAQ. »

« Je suis fédéraliste »

Mme Bourdon a nié formellement ce qu’Agnès Maltais a raconté, comme quoi elle lui aurait confié, en début d’année, que le Parti québécois « était son parti ». « Écoutez, moi, je suis fédéraliste. J’ai voté non aux référendums. J’ai eu des échanges avec Mme Maltais, je ne sais pas ce qu’elle a compris. [...] Pour moi, les conversations privées, c’est privé. »

Danielle McCann

Danielle McCann, candidate de la CAQ dans Sanguinet, lors de sa présentation, vendredi.
Photo Pierre-Paul Poulin
Danielle McCann, candidate de la CAQ dans Sanguinet, lors de sa présentation, vendredi.

 

Toutes les qualités pour être ministre

La gestionnaire Danielle McCann a « toutes les qualités » pour occuper les fonctions de ministre de la Santé, selon François Legault. « Elle aurait toutes les qualités. Mais je ne vous dirai pas qui sera ministre de la Santé », a dit le chef caquiste.

Une rencontre décisive lundi

François Legault a rencontré Danielle McCann lundi à la suite de l’échec de son tête-à-tête de samedi dernier avec Gertrude Bourdon. Un employé de la CAQ était déjà en contact avec Mme McCann puisque le comité de transition du parti l’avait déjà à l’œil.

Legault est tombé en amour

« On s’est rencontré lundi, on est tombé en amour », a dit François Legault. Lors de la rencontre, M. Legault a senti qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, contrairement à Gertrude Bourdon, qui rechignait à rouvrir l’entente avec les médecins spécialistes. « Ça a été tellement plus facile ma rencontre avec Mme McCann », a-t-il lancé.

Elle ne se sent pas comme un plan B

Malgré les apparences, Danielle McCann a martelé qu’elle ne se sentait pas comme un plan B : « Je me sens comme le premier choix de M. Legault actuellement. » Mme McCann est une travailleuse sociale de formation ; elle détient aussi une maîtrise en administration des affaires. Elle a mis en place le Centre de santé et de services sociaux du Sud-Ouest-Verdun et pris la tête en 2012 de l’Agence de santé et de services sociaux de Montréal. Elle a aussi travaillé en Montérégie et dans les Laurentides, une expérience dans différentes régions qui pourrait lui servir, a dit celle qui sera candidate dans la circonscription de Sanguinet, présentement aux mains du PQ.