/elections
Navigation

«Le changement, c’est nous», soutient Véronyque Tremblay

La ministre vante les réalisations du Parti libéral

Une cinquantaine de militants et de sympathisants libéraux ont participé, vendredi soir, à l’inauguration du local électoral de Véronyque Tremblay, dans la circonscription de Chauveau. L’élue était aussi accompagnée de proches et de membres de sa famille.
Photo Pascal Huot Une cinquantaine de militants et de sympathisants libéraux ont participé, vendredi soir, à l’inauguration du local électoral de Véronyque Tremblay, dans la circonscription de Chauveau. L’élue était aussi accompagnée de proches et de membres de sa famille.

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il est au pouvoir de façon pratiquement continue depuis 15 ans, le Parti libéral du Québec (PLQ) est celui qui incarne le mieux le changement, soutient Véronyque Tremblay.

C’est ce que la ministre déléguée aux Transports et candidate libérale dans Chauveau a assuré vendredi soir au Journal, en marge de l’inauguration de son local électoral rue de la Faune.

« Le changement, c’est nous, a-t-elle juré. Connaissez-vous un autre gouvernement qui a réussi à rétablir les finances publiques au cours des dernières années ? Connaissez-vous un gouvernement qui a réussi à commencer à rembourser la dette depuis des dizaines d’années ? Connaissez-vous un gouvernement qui a réussi à faire autant en santé ? »

Confiante de l’emporter

Mme Tremblay a été élue pour la première fois lors d’un scrutin partiel organisé en juin 2015 à la suite du départ du caquiste Gérard Deltell d’une circonscription qu’il représentait depuis 2008. « Sur le terrain, je sentais que j’étais la favorite lors des élections de 2015. Et je le sens encore plus fort maintenant, a-t-elle déclaré. Honnêtement, j’ai confiance de remporter les élections le 1er octobre, mais je ne tiens rien pour acquis. Je vais continuer à travailler très fort. »

Vers une lutte à deux ?

Pour la grande région de Québec, Véronyque Tremblay entrevoit une lutte à deux. « Clairement, en ce moment, j’ai l’impression que nos principaux adversaires sont ceux de la Coalition avenir Québec (CAQ), a-t-elle laissé tomber. Je suis très confiante malgré les sondages nationaux. »

Interrogée sur les priorités régionales, Mme Tremblay a soutenu qu’elles seront dévoilées « en temps et lieu » au fur et à mesure de la campagne électorale.

« Le troisième lien est un des dossiers importants pour la région de Québec, mais la campagne ne fait que commencer. Il y aura d’autres annonces à faire ». Chose certaine, il n’est pas question d’accélérer le rythme de réalisation du troisième lien comme le réclame la CAQ. « Ce n’est pas parce qu’un parti d’opposition essaye de nous influencer pour précipiter et mal faire les choses que nous allons changer de cap », a insisté la ministre déléguée aux Transports.

Dans Chauveau, Mme Tremblay sera opposée au caquiste et ex-chroniqueur et analyste politique Sylvain Lévesque et au solidaire Francis Lajoie. Le Parti québécois (PQ) n’a toujours pas désigné de candidat dans cette circonscription de la couronne nord de Québec.