/misc
Navigation

La maternelle 4 ans : une urgence

Pour un sac à dos bien ajusté
photo Shutterstock

Coup d'oeil sur cet article

La première déconvenue de ma carrière de professeur de philosophie au collégial n’a pas consisté à me retrouver avec des élèves en difficultés, mais à être dans l’incapacité de les aider faute de ressources suffisantes. 
 
Au cours des dix dernières années, j’ai eu à de nombreuses reprises dans mes cours des jeunes adultes avec de lourds problèmes en écriture ou en lecture. Certains d’entres-eux étaient diagnostiqués comme dyslexiques ou avec des troubles de l’attention en plein milieu de la session, parfois à leur deuxième ou troisième année de cégep. Ils devaient ensuite attendre des semaines pour obtenir l’aide d’un spécialiste. Plusieurs ont échoué leur session, faute d’avoir été pris en charge assez tôt. Quelques-uns, découragés, ont décroché du système scolaire. 
 
Il n’est pas normal d’attendre à 18 ans pour avoir un diagnostic lorsque l’on sait que les enfants qui intègrent l’école avec un trouble d’apprentissage sont à fort risque de ne jamais rattraper leur retard. 
 
Nos enfants méritent mieux que ça! 
 
L’avantage de cette longue année électorale est d’avoir suscité l’émergence de nouveaux débats de société comme celui portant sur les soins à apporter au développement des enfants. L’idée d’offrir la maternelle 4 ans partout au Québec est certainement une avancée pour tous les enfants. 
 
Une norme dans plusieurs pays
 
Plusieurs pays comme la France, l’Australie, la Grande-Bretagne, l’Ontario au Canada et plusieurs États américains offrent depuis longtemps la maternelle 4 ans, voire même, dans certains cas,  la maternelle à 3 ans. Il ne s’agit pas d’une exception, mais de la norme. 
 
Stimuler les enfants par le jeu
 
Quatre ans, est-ce trop jeune pour envoyer nos enfants à l’école? Bien sûr que non. L’idée c’est de stimuler leur habilité et leur créativité par le jeu, et leur offrir une initiation adaptée à leur âge au calcul, ainsi qu’à l’écriture et la lecture. 
 
Le fondement pédagogique de la maternelle 4 ans repose sur l’idée qu’il faut intervenir le plus tôt possible dans le développement de l’enfant pour stimuler ses capacités de lecture et d’écriture. La maternelle 4 ans permet d’assurer un dépistage précoce et un meilleur encadrement pour les enfants en difficultés, tout en stimulant les enfants doués. 
 
Des services mieux adaptés que dans les CPE et les garderies
 
Soyons clairs, les CPE et les garderies, qu’elles soient subventionnées ou non-subventionnées, font un travail exceptionnel pour le bien-être de nos enfants, mais elles ne sont pas équipées pour dépister les troubles d’apprentissage et offrir les services nécessaires pour aider les enfants.
 
L’école est la mieux outillée pour s’acquitter de cette tâche. Elle dispose de ressources auxquelles n’ont pas accès les CPE et les garderies. Le personnel enseignant en raison de sa formation est le mieux placé pour détecter les difficultés d’apprentissage et aider les enfants à acquérir les notions de base en littératie et en numératie. 
 
Alors que notre taux de décrochage est le pire au Canada, il est salutaire que la prématernelle 4 ans soit devenue un enjeu de cette élection. Il en va de l’avenir de nos enfants.
 
Quand je pense à mes étudiants et à ceux qui vont suivre, je me dis qu’il n’est pas seulement souhaitable ou nécessaire d’instaurer la maternelle 4 ans. En fait, il y a urgence.