/misc
Navigation

Le projet de société du PQ : du pot et des courgettes

Le projet de société du PQ : du pot et des courgettes
Photo Agence QMI, Andreanne Lemire

Coup d'oeil sur cet article

Le PQ fut autrefois un grand parti, il faut en convenir. Il portait les aspirations de toute une génération de nationalistes qui rêvait du Grand Soir. Il y avait quelque chose de magnifique là-dedans. 
 
Je ne suis pas un sympathisant du PQ, mais il y a quelque chose de triste quand on regarde le début de campagne de Lisée, qui ressemble à une mauvaise caricature de Québec Solidaire à ses débuts. Les grands engagements de campagne du PQ de Lisée jusqu’à maintenant, ce sont des lunchs pas chers à l’école, des toits verts en milieu urbain et la permission de faire pousser deux plants de pot à la maison. 
 
Bien sûr, il y a le bus bariolé, qui en appelle à la nostalgie « baby-boomienne ». Il est joli le bus. Mais il est fabriqué au Manitoba! 
 
On sait bien que les débuts de campagne sont les moments par excellence pour dévoiler les engagements phares des partis. Les libéraux ont annoncé des vétilles comme les deux cartes soleil pour les enfants, mais ils ont aussi annoncé des bonifications de l’aide aux familles les moins nanties, ainsi qu’une couverture dentaire bonifiée pour les enfants et les aînés les plus pauvres. Ils ont rajouté la promesse de supercliniques en santé. 
 
La CAQ a annoncé l’abolition de la taxe famille des libéraux, un projet de société avec les Maisons des aînés, la libération de 50 000 places en garderies avec l’instauration de la prématernelle 4 ans et une uniformisation de la taxe scolaire pour éliminer une injustice fiscale manifeste. 
 
Même QS, qui n’a absolument aucune chance de former le prochain gouvernement, fait montre de plus de sérieux et d’ambition que le parti de Lisée. 
 
Est-ce que c’est ça le Parti Québécois de 2018 : des lunchs pas chers, des courgettes sur le toit et deux plants de pot pour rêver aux beaux jours anciens?