/elections
Navigation

Québec 2018 - Les grandes batailles: lutte serrée dans Sherbrooke

Le ministre sortant Luc Fortin n’est pas inquiet de la montée de la CAQ

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | À un peu plus d’un mois du scrutin, aucun des quatre candidats de la circonscription de Sherbrooke ne se fie aux sondages dans la poursuite de sa campagne.

Questionné sur les sondages qui favorisent la Coalition avenir Québec pour former le prochain gouvernement, le ministre de la Famille et député de Sherbrooke, Luc Fortin, n’est pas inquiet de la vague caquiste qui frappe le Québec.

« Je vais croire à la vague caquiste si elle se concrétise le soir de l’élection. Présentement, il est encore très tôt », a dit de manière calme celui qui siège dans la circonscription de l’ancien premier ministre Jean Charest.

Selon une projection de Bryan Breguet à partir du sondage Léger de samedi dernier, M. Fortin se trouvait nez à nez avec le candidat de la Coalition avenir Québec Bruno Vachon, à 28 % des intentions de vote.

« Sherbrooke n’a jamais été une circonscription sûre, et ce, même du temps de M. Charest », a noté le ministre.

Le candidat de la CAQ, Bruno Vachon, est confiant de remporter la victoire le 1er octobre.

« On prend les statistiques avec un grain de sel, car il reste encore plusieurs jours à la campagne. Notre but est de transposer ces intentions de vote en votes réels », a commenté M. Vachon, qui en est à une première campagne provinciale.

En 2014, la CAQ avait terminé troisième à Sherbrooke, avec 16,69 %.

Le PQ et QS s’en tirent bien

Guillaume Rousseau (Parti québécois) et Christine Labrie (Québec solidaire) en sont tous les deux à leur première campagne provinciale.

« Les vrais adversaires ne sont pas les autres candidats, mais le cynisme, la démobilisation et le défaitisme. Les sondages nationaux pour le PQ ne sont pas très bons, mais à Sherbrooke, le PQ a toujours été plus fort qu’ailleurs », a indiqué M. Rousseau, professeur agrégé en droit à l’Université de Sherbrooke.

« On s’attend à des gains significatifs parce que notre association à Sherbrooke a connu une grosse croissance depuis les dernières élections », a fait savoir Christine Labrie, historienne.

Aux élections de 2014, QS avait terminé quatrième avec 12,93 % des votes.

 

Bruno Vachon (CAQ)

Photo Alex Drouin
  • 45 ans
  • Homme d’affaires
  • Conseiller municipal à Sherbrooke de 2009 à 2017 et président de la Société de transport.

« Il faut faire en sorte que le gouvernement s’implique pour revitaliser le centre-ville de Sherbrooke et qu’il devienne un moteur économique. »

 

Guillaume Rousseau (PQ)

Photo Alex Drouin
  • 37 ans
  • Impliqué au PQ depuis le début des années 2000
  • A été conseiller politique et juridique au cabinet de Pauline Marois

« Mon premier engagement est de créer une clinique de super infirmières. »

 

Luc Fortin (PLQ)

Photo Alex Drouin
  • 36 ans
  • Membre du Parti libéral depuis 1998
  • Ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Il faut diminuer la pénurie de main-d’œuvre à Sherbrooke. »

 

Christine Labrie (QS)

Photo Alex Drouin
  • 30 ans
  • Historienne et enseignante en histoire à l’Université de Sherbrooke
  • S’est présentée aux dernières élections municipales sans se faire élire

« On veut élargir la couverture de l’assurance maladie pour inclure l’assurance dentaire. »

 

La circonscription de Sherbrooke

  • Âge moyen : 42,6 ans
  • Salaire moyen : 37 759 $
  • Nombre d’habitants : 66 640