/elections
Navigation

La CAQ promet jusqu’à 1200 $ par enfant à partir du deuxième enfant

La CAQ promet jusqu’à 1200 $ par enfant à partir du deuxième enfant
Photo Charles Lecavalier, Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

BROMONT | François Legault fait plus que doubler la mise: au lieu des 150 à 300 $ par enfant promis par Philippe Couillard, il propose un montant annuel supplémentaire de 1200 $ par bambin à compter du deuxième enfant.

 

La CAQ estime que le système actuel de crédit d’impôt est régressif et inéquitable, les montants minimum et maximum de l’allocation étant moins élevés pour un deuxième enfant et les suivants. Le parti veut les bonifier.

«Ç'a déjà été égal pour tous les enfants. Il y a un illogisme: pourquoi les parents, pour les deuxièmes et troisièmes enfants, reçoivent la moitié du montant qu’ils reçoivent pour le premier enfant? C’est injuste», a lancé François Legault, qui faisait campagne en Estrie, dans le fief libéral de Brome-Missisquoi, puis dans la circonscription de Sherbrooke.

Le chef libéral Philippe Couillard a rapidement critiqué la promesse caquiste, qu’il associe à une récompense financière offerte aux femmes «pour avoir des enfants». «Je pense que le message qu’on leur envoie est ambigu», a-t-il dit.

François Legault a répliqué. «C’est un montant donné tous les trois mois jusqu’à l’âge de 17 ans. Un bébé-bonus, c’est un montant donné à la naissance. Les adversaires, soit ils ne comprennent pas, soit ils font de la petite politique», a-t-il dit.

La CAQ estime que sa proposition est «plus généreuse, plus équitable et plus simple que le régime libéral de crédit d’impôt, surtout pour les deuxièmes enfants et les suivants».

«Concrètement, un gouvernement de la CAQ offrira, pour les parents qui ont un revenu familial de 107 000 $ ou moins, un montant supplémentaire de 1200 $ annuellement, par enfant, à compter du deuxième enfant. Une famille avec trois enfants touchera donc plus de 2400 $ de plus par année», écrit la CAQ.

Cette «allocation famille» coûtera 763 M$ par année au Trésor public, selon la CAQ.

Ce montant a fait sursauter le chef péquiste Jean-François Lisée. «Est-ce qu’il fait une course avec QS pour savoir qui va dépenser le plus? Moi, je commence à être très, très inquiet de son cadre budgétaire», a-t-il lancé. «Si l’argent poussait dans les arbres, je serais content de donner plus d’argent pour le deuxième et le troisième enfant, mais ce n’est pas la priorité», a-t-il poursuivi.