/misc
Navigation

Une rentrée caniculaire

Coup d'oeil sur cet article

La rentrée scolaire s’amorce aujourd’hui. La chaleur et l’humidité seront là pour accueillir en classe élèves et enseignants.

Avec un mercure atteignant 30 °C à Montréal et des températures ressenties de 35 à 40 jusqu’à mercredi, sauf dans la région de Québec où il fera plus frais, les conditions seront inconfortables.

C’est le huitième épisode de chaleur et d’humidité à toucher le sud du Québec depuis le mois de mai. À la fin août, le maximum tourne habituellement autour de 23 °C à Montréal. Or, Environnement Canada prévoit 32 °C demain, soit près de 10 degrés au-dessus de la normale.

En climatologie, un écart de 3 à 5 degrés par rapport à la moyenne est considéré comme quelque chose de très rare. Imaginez le double de cet écart.

Ce temps exceptionnellement chaud est relié à la persistance d’une circulation d’air du sud-ouest sur le Québec. Cet apport d’air chaud et humide en provenance des États-Unis se terminera mercredi avec le passage d’un front froid qui amènera des averses et un peu de fraîcheur.

Consolation

Avec tous ces records de chaleur qui sont tombés comme de la pluie, l’été 2018 n’a pas fini de faire jaser. De mémoire de météorologue, jamais je n’ai vu un été aussi ensoleillé, chaud et implacable.

C’est comme si Montréal et Québec s’étaient retrouvés sous un dôme tropical, obligeant les dépressions et les nuages à les contourner par le nord.

Heureusement cet été, la population a été épargnée de la grêle, des microrafales et des tornades. Contrairement à l’année dernière, la saison de temps violent a été anormalement calme sur le Québec. Une seule tornade a été rapportée, comparativement à une demi-douzaine en moyenne chaque année. Du côté des ouragans aussi, l’été qui s’achève se distingue de l’an dernier. C’est le calme plat alors que nous arrivons au pic de la saison des cyclones.

Un été de rêve, sauf pour les chasseurs de tempêtes...