/opinion/blogs/columnists
Navigation

Gertrude Bourdon : avis de recherche

Gertrude Bourdon et Gaétan Barrette
Mme Gertrude Bourdon et le ministre sortant de la Santé, le docteur Gaétan Barrrette.

Coup d'oeil sur cet article

Nouvelle candidate libérale vedette - et déjà annoncée par Philippe Couillard comme sa prochaine ministre de la Santé -, si, bien sûr, le PLQ remporte les élections, Gertrude Bourdon se fait néanmoins discrète.

Les émissions d’affaires publiques la cherchent pour des entrevues. Maintenant, on apprend même que sa présence vient d’être refusée en hauts lieux du PLQ pour un prochain débat public sur la santé.

Prévu pour le 5 septembre, ce débat est organisé par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ).

Et pourtant, la CAQ n’hésite pas à y envoyer sa nouvelle candidate Danielle McCann, pressentie elle aussi comme une possible future ministre de la Santé, si la CAQ, bien sûr,  forme le prochain gouvernement.

Au PQ, la députée et redoutable porte-parole en matière de santé, Diane Lamarre, y sera également. Idem pour Vanessa Roy de Québec solidaire.

Si le PLQ n’avait  pas empêché Mme Bourdon d’y participer, on aurait enfin assisté à une grande première au Québec : quatre femmes, élues ou en attente de l’être, débattant du dossier de la santé et des services sociaux.

Or, pour les libéraux, c’est plutôt le ministre actuel, Gaétan Barrette, qui y sera délégué. Le premier ministre a pourtant bel et bien annoncé que si les libéraux étaient réélus, le docteur Barrette passerait au Conseil du trésor pendant que Mme Bourdon, si élue dans Jean-Lesage, prendrait le contrôle du ministère de la Santé.

Donc, pourquoi la cacher pour un débat qui pourrait mieux éclairer les électeurs sur le sujet?

Or, comme je l’expliquais ce matin en chronique, Gertrude Bourdon, dans les faits, c’est Gaétan Barrette sous un autre nom.

Explication : Mme Bourdon et le Dr. Barrette partagent la même vision dysfonctionnelle du système de santé.

Petite hypothèse : Philippe Couillard qui jure voir en Mme Bourdon le doux vent frais du «renouveau» aurait-il peur que les Québécois se rendent compte finalement de l’extrême proximité de vision entre Gertrude Bourdon et Gaétan Barrette?

Aurait-il aussi peur que pendant le débat, la question épineuse du mystérieux et intense «magasinage» de Gertrude Bourdon auprès de la CAQ pour une possible candidature ne revienne la hanter et mine encore plus sa crédibilité déjà amochée?

Si c’était le cas, la campagne électorale risque fort d’être longue et désagréable pour Gertrude Bourdon... et Philippe Couillard.