/news/cannabis
Navigation

Un «ami libéral» à la Société québécoise du cannabis

Le haut fonctionnaire Pietro Perrino sera prêté pour un an

Coup d'oeil sur cet article

La Coalition Avenir Québec dénonce le fait qu'un haut fonctionnaire et ancien organisateur libéral, Pietro Perrino, soit «prêté» à la Société québécoise du cannabis (SQDC) pour une période d’un an.

TVA Nouvelles a appris que M. Perrino, ancien conseiller des premiers ministres libéraux Robert Bourassa et Daniel Johnson, sera chargé de mettre en place un secrétariat général des affaires juridiques et des relations gouvernementales à la SQDC.

Quand les libéraux sont revenus au pouvoir, en 2014, M. Perrino avait été nommé secrétaire général associé au ministère du Conseil exécutif (MCE).

La Coalition Avenir Québec (CAQ) avait qualifié cette nomination de «partisane» et a déjà demandé sa démission.

Le chef caquiste François Legault n’a pas tardé à critiquer les nouvelles fonctions de l’homme d’affaires, mardi.

«Quelles sont les compétences de Pietro Perrino, à part d’être un petit ami libéral? a-t-il réagi. Pourquoi on se sent toujours obligé de donner des emplois aux petits amis libéraux? Les Québécois sont tannés de ça.»

Longue feuille de route

Depuis un an, M. Perrino est coprésident du comité interministériel sur la légalisation du cannabis, avec le directeur de la santé publique Horacio Arruda. Au cours de la prochaine année, la SQDC remboursera au MCE le salaire de 180 000 $ du haut fonctionnaire.

M. Perrino avait aussi été l’organisateur de la campagne de l’ex-maire de Laval, Gilles Vaillancourt, lors des élections municipales de 2001.

Il a par ailleurs siégé au conseil d’administration de la Société des alcools du Québec de 2004 à 2014.

Rappelons que la SQDC est une filiale de la SAQ et que cette dernière devra nommer sous peu les membres du conseil d’administration.

 – Avec la collaboration d’Alain Laforest (TVA) et Charles Lecavalier