/misc
Navigation

Vente de CHOI: le sentiment d'une annonce incomplète...

Coup d'oeil sur cet article

C’était le secret le moins bien gardé à la radio de Québec.

C’était pas une question de « si » mais de « quand ».

Ce qui surprend un peu, c’est que l’on disait que Radio Nord (RNC Média) ne voulait pas morceler la vente des stations lui appartenant encore à Gatineau, Montréal (la radio de sports 91,9), Radio X et Pop 100,9.

Tu achètes en bloc ou tu passes ton tour.

La communauté radiophonique est donc surprise de voir que Gatineau et Pop 100,9 à Québec soient exclus de la transaction.

En fait, on s’attendait plutôt à une double annonce, du genre : le groupe Leclerc Communication se présente comme acquéreur de Radio X et du 91,9 à Montréal et on présente en même temps l’acquéreur des stations de Gatineau, de Pop 100,9 à Québec et de l’une des trois stations que Leclerc Communication devra larguer.

Cela donne l’impression que la transaction devait être faite autrement et qu’on n’a pas pu la conclure comme prévue.

Le groupe Leclerc Communication, étant déjà propriétaire de WKND Radio et BLVD 102,1, ne peut pas selon les règles actuelles, détenir trois stations de même langue dans un seul marché.

Le projet des acquéreurs est donc de demander au CRTC de modifier la règle et de faire un « accomodement raisonnable radiophonique » permettant la triple propriété.

Le plan d’affaires d’une transaction aussi importante, on dit que la valeur de CHOI doit se situer entre 15 et 20 millions, ne peut pas être : « On va acheter et essayer de faire changer la règlementation au fédéral ».

Allez raconter ça à votre banquier, pour voir.

Même si on dit que le CRTC veut favoriser l’émergence de diffuseurs de taille plus modeste, je doute que l’on fasse une brèche sur une règle aussi fondamentale dans le contrôle de la concurrence radiophonique.

Mon pif me dit que l’on a précipité l’annonce pour conclure la transaction qui traînait déjà depuis longtemps.

Demander un changement règlementaire au CRTC va permettre d’acheter du temps, en espérant trouver d’ici là un acquéreur pour l’une des trois stations, probablement BLVD.

À l’aube du début des sondages d’automne, l’équipe de Pop 100,9 et celles des stations de Gatineau, se retrouvent dans les « limbes », la direction de RNC étant incapable de leur dire ce qu’il adviendrait d’eux.

Une des caractéristiques importantes des radios qui vont bien est le sentiment d’appartenance.

Aucune station ne l’a mieux démontré que Radio X depuis 20 ans.

Les animateurs et animatrices de Pop voudraient bien continuer de développer ce sentiment d’appartenance.

Ils ne savent juste pas à qui.