/finance/business
Navigation

Application d’Air Canada: les données de 20 000 utilisateurs possiblement compromises

Air Canada
photo d’archives Bloc Air Canada

Coup d'oeil sur cet article

Les données d’environ 20 000 utilisateurs de l’application d’Air Canada ont peut-être été compromises par des pirates informatiques, selon un communiqué publié mardi par la plus grande compagnie aérienne au pays.

«Nous avons récemment relevé un comportement inhabituel lors de tentatives d’accès à l’appli Air Canada ayant eu lieu entre les 22 et 24 août 2018. Nous sommes immédiatement intervenus pour bloquer ces tentatives et avons mis en place des protocoles supplémentaires afin de bloquer d’autres tentatives d’accès non autorisées. Par mesure de précaution, nous avons également verrouillé tous les comptes de l’appli Air Canada pour protéger les données de nos clients», a mentionné Air Canada sur son site internet.

L'entreprise a précisé que les renseignements concernant les cartes de crédit étaient protégés. «Les données de cartes de crédit enregistrées dans votre profil sont cryptées et stockées conformément aux normes de sécurité établies par le secteur des cartes de paiement (normes PCI)», a fait savoir Air Canada, indiquant ainsi que ces données ne devraient pas avoir été compromises.

Elle a demandé à tous les usagers de cette appli, soit 1,7 million d’utilisateurs, de réinitialiser leur mot de passe. «Notre enquête a révélé qu’environ un pour cent ou 20 000 profils ont potentiellement fait l’objet d’un accès non autorisé», a précisé la compagnie aérienne.

À partir de mercredi, Air Canada contactera les usagers dont le compte aurait pu être visé par des malfaiteurs.

Le nom, l’adresse électronique et le numéro de téléphone des usagers se trouvent dans tous les comptes de l’application d’Air Canada, mais des renseignements comme le numéro Aéroplan, le numéro de passeport et sa date d’expiration, le numéro NEXUS ainsi que le genre, la ville de naissance, la nationalité et le lieu de résidence peuvent aussi s’y retrouver.