/investigations
Navigation

Appel d'offres non conforme: l'hôpital dirigé par Gertrude Bourdon a contourné les règles

Le ministre Gaétan Barrette s’était pourtant porté garant de la gestionnaire

Le Conseil du trésor a constaté que le CHU de Québec, alors qu’il était dirigé par Gertrude Bourdon, a fractionné des contrats pour en faciliter l’octroi à une entreprise. Mme Bourdon est photographiée ici devant le chantier du CHU en mai dernier.
Photo d’archives, Stevens Leblanc Le Conseil du trésor a constaté que le CHU de Québec, alors qu’il était dirigé par Gertrude Bourdon, a fractionné des contrats pour en faciliter l’octroi à une entreprise. Mme Bourdon est photographiée ici devant le chantier du CHU en mai dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Un rapport de vérification du Conseil du trésor démontre que les règles d’appel d’offres ont été contournées par un centre hospitalier alors dirigé par la candidate libérale Gertrude Bourdon, a appris notre Bureau d’enquête.​

Le document contredit le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui s’est porté garant de la gestion de l’établissement dirigé par Mme Bourdon, l’an dernier, quand des questions sur des contrats de numérisation de dossiers ont été soulevées par un de nos reportages.

Selon le rapport du Conseil du trésor, daté de novembre 2017, la procédure du CHU «n’est pas conforme au cadre normatif en gestion contractuelle».

«Les contrats ont été fractionnés» pour faciliter la transaction avec une entreprise qui ne pouvait pas accepter des contrats de plus de 1 million $, car elle ne détenait pas d’autorisation de l’Autorité des marchés financiers (AMF), peut-on lire.

À ce moment, note le rapport, les «fonctions» de la Loi sur les contrats des organismes publics (LCOP), exigeant l’accréditation de l’AMF, relevaient de «la présidente-directrice générale» du CHU de Québec, qui était alors Gertrude Bourdon.

Candidate libérale dans Jean-Lesage, Mme Bourdon n’a pas été en mesure de nous accorder d’entrevue. Après avoir quitté le CHU la semaine dernière, elle a fait une entrée controversée en politique, en raison de ses échanges avec d’autres partis politiques. Le chef libéral Philippe Couillard s’est engagé à la nommer ministre de la Santé.

Barrette confiant

<b>Gaétan Barrette</b><br />
Ministre de la Santé
Photo d'archives
Gaétan Barrette
Ministre de la Santé

En juin 2017, au moment de la publication de notre reportage démontrant le fractionnement de contrats, le ministre Barrette s’était montré confiant du respect des règles par l’établissement de Mme Bourdon.

«Je n’ai pas d’informations qui confirment et, même, je pense qu’elles infirment le fractionnement qui est évoqué», avait-il dit. M. Barrette a refusé une demande d’entrevue.

Rapport

Le Conseil du trésor, que M. Barrette dirigera si les libéraux sont reportés au pouvoir le 1er octobre prochain, a constaté que l’entreprise Iron Mountain a obtenu en 2017 deux contrats sans appel d’offres, un de 925 000 $ et l’autre de 860 000 $.

La porte-parole du CHU de Québec, Lindsay Jacques-Dubé, a expliqué dans un courriel que cette décision a été prise «par souci de saine gestion des fonds publics» et pour respecter divers délais liés à des projets d’agrandissement.

«Il était donc nécessaire de numériser les archives le plus rapidement possible afin de compléter les dossiers électroniques de nos patients», a-t-elle écrit dans un courriel.

– Avec la collaboration d’Éric-Yvan Lemay

 

Le saut en politique de Gertrude Bourdon

Dimanche 19 août

  • Le chef caquiste François Legault affirme que Mme Bourdon a renoncé à être candidate de son parti. Plusieurs rencontres ont eu lieu avec elle auparavant.
  • Le chef libéral Philippe Couillard lui ouvre la porte de sa formation.

Lundi 20 août

  • Le ministre de la Santé Gaétan Barrette se réjouit du refus de Mme Bourdon de se joindre à la CAQ.

Mardi 21 août

  • Le chef péquiste Jean-François Lisée révèle que son parti a également courtisé Mme Bourdon.

Jeudi 23 août

  • Déclenchement de la campagne électorale. La députée du Parti québécois Agnès Maltais affirme que Mme Bourdon a fait une profession de foi péquiste il y a quelques mois.

Samedi 25 août

  • Philippe Couillard désigne Mme Bourdon candidate libérale dans Jean-Lesage, à Québec, et future ministre de la Santé. Elle dit adhérer aux valeurs libérales et avoir toujours été fédéraliste.