/sacchips/pushstart
Navigation

E-sports: Les jeux vidéo sont «trop violents» pour être aux Jeux olympiques, selon le président du CIO

E-sports: Les jeux vidéo sont «trop violents» pour être aux Jeux olympiques, selon le président du CIO
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, ne croit pas que les jeux vidéo peuvent faire partie des Jeux olympiques en ce moment, a-t-on appris samedi.

C’est lors d’une entrevue avec l’Associated Press aux Jeux asiatiques 2018, en Indonésie, que le président a finalement tranché au sujet des e-sports et leur futur dans le monde olympique. Selon Bach, les jeux vidéo sont trop violents en ce moment, et ne reflètent pas les valeurs olympiques.

«On ne peut pas avoir au programme olympique des jeux qui prônent la violence ou la discrimination. De notre point de vue, un jeu où il faut tuer un ennemi est contraire aux valeurs des Olympiques et nous ne pouvons l’accepter », a-t-il déclaré à la presse.

Le président a dû répondre à des questions de l’AFP concernant d’autres disciplines sportives à caractère violent, mais selon lui, celles-ci sont plus civilisées.

Rappelons qu’en février, l’avenir de l’e-sport aux olympiques semblait plutôt prometteur alors que Sasha « Scarlett » Hostyn marquait l’histoire dans le domaine en gagnant un tournoi de StarCraft II organisé conjointement avec le CIO à Pyeongchang.

AUSSI À LIRE: StarCraft II: une victoire en e-sport pour le Canada à Pyeongchang

Quel est donc le futur de l’e-sport aux olympiques? Certains jeux violents comme CS:GO ne risquent pas de charmer le comité, mais, peut-être que des jeux de science-fiction, comme StarCraft II justement, ou encore des produits plus cartoonesques, comme Splatoon, pourraient le convaincre.