/sacchips/crisp
Navigation

Marie-Lyne Joncas critique les femmes qui montrent leur corps nu sur Instagram et sème la controverse

Coup d'oeil sur cet article

L’humoriste Marie-Lyne Joncas a choisi d’accompagner sa dernière publication Instagram d’un message à l’attention des filles qui se montrent les fesses sur les réseaux sociaux et son initiative fait énormément réagir depuis mardi.

Sous une photo d’elle, celle qu’on connaît entre autres pour la web-série Le courrier du cul écrit: «Ga moé, belle comme le jour. Pis j’ai pas le cul à l’air. C’est fou pareil de se dire qu’en 2018, c’est normal, de se mettre quasi nue sur Instagram. (Même pour les petites pouliches de 15-16 ans) [...] Bravo pour vos photos de fesses les filles...mais là je vais vous le dire, c’est rendu comme le piercing de nombril en 2004... c’est la personne qui en a pas qui est rendue cool. Un mot: DOSAGE P.S. La vraie beauté est à l’intérieur, pas dans ton maillot J-String.»

Voici la publication en question:

 

Rapidement, les commentaires sont apparus par centaines sous le partage. Plusieurs femmes affirment ne pas aimer se faire dire encore comment s’habiller ou ne pas s’habiller.

«On peut-tu juste laisser les gens vivre? Tant mieux s’il y en a qui célèbrent leur corps en se montrant OU PAS? L’important c’est de se respecter et de respecter les autres, pas de les rabaisser parce qu’ils n’agissent pas comme nous», écrit une internaute, qui reproche à Joncas de faire du slutshaming.

D’autres, au contraire, appuient l’humoriste: «JE T’AIME. Merci d’avoir les couilles de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. C’est désolant de voir que les jeunes filles préfèrent se montrer à moitié nues pour avoir de l’attention plutôt que de partager du contenu intelligent».

Des personnalités réagissent

Quelques personnalités connues ont également réagi à la sortie de Joncas.

L’auteure-compositrice-interprète Stéphanie Boulay a expliqué en commentaire que pour elle, exhiber son corps a été libérateur: «J’ai toujours été mal dans mon corps et pourtant, j’ai choisi, à quelques moments dans ma carrière, de l’exhiber. Tu ne me croiras peut-être pas, mais montrer mes fesses et mes seins a été un réel pas en avant pour moi. ... Parfois, certaines personnes ont besoin de se réapproprier l’objet de leur aliénation pour s’aider à sortir de l’aliénation... [...] Je ne crois pas qu’il faille condamner ces démarches multiples.»

La réalisatrice et militante Léa Clermont-Dion, de son côté, a publié une courte réponse sur sa page Instagram, qui peut être traduite ainsi: «La nudité peut aider certaines à se sentir plus fortes. La réserve et la modestie peuvent en aider d’autres. Ce n’est pas à toi de lui dire ce qui est mieux pour elle.»

 

De son côté, la chroniqueuse Maïtée Labrecque-Saganash a commenté: «Vivre et laissez vivre.»

Une publication qui n’a pas fini de faire réagir.


Si vous ne savez pas qui est Marie-Lyne Joncas, voici 21 choses à savoir sur l’humoriste qui a récemment interviewé Philippe Couillard.