/opinion/columnists
Navigation

La New France de Macron

Coup d'oeil sur cet article

Je reviens d’un voyage en France où l’anglomanie galope comme nulle part ailleurs.

Incapable de s’exprimer correctement en anglais, le Français fait souvent rire de lui... mais il ne le sait pas, il se pense cool. L’entourage du président baragouine un franglais qui se veut hip. « Yes, la meuf est dead », a déjà texté une relationniste de Macron à la mort d’une grande dame de la politique, Simone Weil.

On ne voit pas une semblable bêtise en Allemagne ou en Italie. Juste en France. Why ?

Course anglicisante

Les Galeries Lafayette annoncent le back to school. Les restos proposent un menu kids. Mon hôtel offre un press corner pour lire les journaux et un social wall avec des photos des stars y ayant séjourné. Et si vous avez besoin d’un dentiste, la smile team vous aidera. À Vichy, on aménage des easy parkings. Chez McDo, on a des happy meals. Même au kiosque d’Air Transat à Paris, deux représentants unilingues anglais me reçoivent.

Si vous relevez ces âneries aux jeunes Français, ils vous regardent comme si vous étiez d’un autre siècle (et notre Québec n’est-il pas une relique aux yeux de la New France de Macron ?). Bientôt, cette jeunesse anglicisée bénéficiera d’une grammaire amputée si l’on suit la récente recommandation belge d’abandonner un certain accord du participe passé trop difficile pour les cancres...

Infanticide linguistique

Comme le savent l’« immortel » Dany Laferrière ou la secrétaire générale Michaëlle Jean – mais qui les écoute ? –, les démographes sont pourtant formels : avec l’accroissement de la population africaine, le français sera bientôt l’une des langues les plus parlées du monde... sauf par les Français eux-mêmes ! Leur fierté est si inexistante que je n’ai vu aucune casquette ni aucun chandail célébrant la France championne de la Coupe du monde.

La France commettra-t-elle l’infanticide linguistique ? Vite ! Il faut une « Loi 101 » made in France ! Et que le français et l’allemand deviennent les seules langues officielles de l’Europe... now that the Brits are leaving !