/lifestyle/family
Navigation

«Je vais toujours avoir des chiens dans ma vie»

Michel Lacasse
Photo courtoisie Michel Lacasse

Coup d'oeil sur cet article

Michel Lacasse, éducateur canin bien connu, nous présente Yogi et Max, ses deux beaux Wheaten terriers qui lui volent souvent la vedette dans ses capsules éducatives à propos du comportement canin, sur la chaîne YouTube et dans les capsules Vies de chiens sur RDV.tv. Anciennement chroniqueur à Rouge FM, Michel Lacasse continue de parler de chiens sur les ondes de Max 103 et, nouvellement, CHGA FM.

1. Quelle est la raison qui vous a poussé à avoir ces deux chiens chez vous ?

Ce sont mes parents qui m’ont fait découvrir cette race de chien. Je trouve que les Wheaten terriers sont de beaux chiens, pas trop gros ni trop petits, joueurs, enjoués, super intelligents. Ils s’éduquent bien. Contrairement à ce que les gens disent, ils n’ont pas la tête dure quand on leur apprend les choses de la bonne façon. C’est un match parfait pour moi ! Les chiens sont de bonne compagnie. Ils m’apportent beaucoup.

2. Êtes-vous plus « chat » ou « chien » ?

Chien, absolument ! En fait, je suis allergique aux chats. Je n’ai jamais eu de chats à la maison. J’ai toujours eu des chiens et je les aime. J’aime pouvoir sortir avec eux chaque jour, aller faire des promenades et des jeux dans la cour. J’aime les entraîner, leur apprendre de nouvelles choses. On a une routine en fin d’après-midi : mes chiens sont toujours en entraînement et ils aiment ça ! Je vais toujours avoir des chiens dans ma vie.

3. Comment décrire en quelques phrases la personnalité de vos chiens ?

Ils sont toujours enjoués et de bonne humeur. Yogi est le plus sportif des deux. Il aime tout ce qui bouge ! Il aime jouer au frisbee, courir, jouer à la balle, chercher des choses. C’est un chien dépisteur incroyable. Max, c’est tout le contraire. C’est le plus pantouflard. Il ne faut pas que ça bouge trop avec lui. On fait de la promenade. Au niveau de ce que je peux lui apprendre, il faut que ça soit moins intense. Par exemple, il aime apprendre à mettre un deux dollars dans une tirelire, mais pas à sauter pour un frisbee.

4. Racontez-nous un de leurs mauvais coups.

Je gère mon environnement et je m’organise pour ne pas avoir trop de mauvaises surprises. Mais une fois, ma blonde avait fait des muffins aux bleuets. On devait s’absenter un petit moment alors on les a laissés sur le comptoir. Mes chiens sont trop petits et ne sautent pas sur le comptoir, mais... Il y avait une chaise tout près et Yogi a sauté dessus et a fait tomber les muffins. Quand on est revenus, les deux chiens se régalaient !

5. Quelles sont leurs activités préférées ?

Max aime la promenade. Il aime aussi apprendre des choses. Il peut rester concentré très longtemps sur une tâche que je lui apprends. Les deux aiment apprendre. Dès que je sors le sac de récompenses, ils sont prêts pour l’entraînement ! Ils ont 6 ans et 7 ans et, avec le temps, ils aiment bien profiter des moments de tranquillité, le soir.

6. Quel est leur endroit préféré ?

Définitivement la cour arrière. Ces chiens-là sont capables de passer des journées entières dans la cour. Ce sont des chiens de plein air. Ils aiment être dehors et je les occupe avec des jeux et des objets ou de la nourriture à chercher. Aussi, nous allons souvent faire des promenades. On est entourés de bois, ici. Ça fait de beaux paysages pour la marche.

7. Qui s’occupe d’eux lorsque vous partez en vacances ?

Mes beaux-parents ! Ils ne vivent pas loin et aiment aussi les chiens. Ils viennent s’en occuper et nous donnent un coup de main. Ils tripent sur nos chiens. Et les chiens tripent sur grand-papa et grand-maman !

8. En quoi vos chiens peuvent – ils être une source d’inspiration pour vous ?

Si je suis devenu éducateur canin, ce n’est pas par hasard. C’est grâce aux chiens ! Je cherchais à les comprendre, je voulais que notre relation soit meilleure. Si je n’avais pas eu de chien, je ne me serais jamais interrogé sur leur comportement, je n’aurais jamais cherché à mieux les comprendre. J’ai donc fait ma formation en 2011.