/weekend
Navigation

La «bénédiction» appelée Suavemente

La «bénédiction» appelée Suavemente
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Il y a 20 ans, Elvis Crespo amorçait sa carrière solo en trombe avec Suavemente, le mégasuccès latin qui allait porter sa voix aux quatre coins de la planète. Un fait d’armes qui, à ce jour, rend son interprète particulièrement fier. « C’est une chanson qui a brisé les barrières linguistiques », confie le chanteur.

En deux décennies, Suavemente est devenu un des airs latins les plus reconnus à travers la planète. Encore aujourd’hui, il n’est pas rare d’entendre la voix d’Elvis Crespo retentir sur les ondes radiophoniques. Et son auteur se fait un devoir, voire un plaisir, de l’écouter religieusement.

« Bien sûr que j’écoute Suavemente quand je l’entends à la radio ! Non seulement je la chante, mais je l’ai écrite et composée, alors j’en suis extrêmement fier. Cette chanson-là a été une bénédiction dans ma carrière », confie Elvis Crespo au bout du fil depuis Miami.

Le chanteur débarque en ville ce soir, dans le cadre de la Fête des Amériques.

« J’avais un hit entre les mains »

Les circonstances ayant mené à son écriture sont toutefois moins heureuses. C’est dans une période de déprime que la mélodie de Suavemente est d’abord venue au chanteur latin.

« J’ai passé la journée à jouer à des jeux vidéo avec mon fils. Et là, cette chanson-là m’est venue en tête. J’ai tout de suite appelé mon producteur en lui disant qu’il fallait absolument que j’entre en studio ; j’avais un hit entre les mains », se souvient-il.

Il avait raison. En quelques semaines seulement, les DJ de la planète se sont emparés de son succès pour faire vibrer leurs pistes de danse. Mais au fur et à mesure que Suavemente gagnait en popularité, la pression devenait de plus en plus lourde sur les épaules d’Elvis Crespo.

Virage électro

« À l’époque, c’était très intimidant. Mais j’ai appris à passer par-dessus. Je me suis finalement dit que, même si je ne suis pas un grand chanteur, j’ai une grande chanson dans mon répertoire. Plusieurs grands chanteurs n’en ont pas une seule. Alors même si Suavemente allait être mon seul succès, personne ne pourrait me l’enlever. Et heureusement, j’ai eu d’autres chansons qui ont très bien fonctionné », souligne-t-il.

Suavemente sera donc, bien évidemment, au programme du spectacle de ce soir, sur la scène du quai Jacques-Cartier­­­. Mais Elvis Crespo en profitera également pour donner un aperçu de nouvelles chansons marquant son virage électro amorcé récemment.

« C’est un genre musical avec lequel je m’amuse beaucoup et qui me permet d’aller rejoindre un nouveau public », explique-t-il.


Elvis Crespo montera sur la scène du quai Jacques-Cartier ce soir à 20 h 30.