/weekend
Navigation

Les Gémeaux de l’ombre en lumière

Coup d'oeil sur cet article

Faire de la télévision est un véritable travail d’équipe. Sur un plateau, une quarantaine de personnes peuvent facilement être affectées à veiller au fonctionnement d’un tournage. Au générique, il en figure le double pour mener à terme un projet avec réalisme et créativité. Tous les métiers sont interreliés. Chaque année, les Gémeaux récompensent non seulement les artistes qui évoluent sur notre petit écran, mais aussi les artisans qui rendent notre télévision toujours meilleure. En fin de semaine, j’avais envie de braquer les projecteurs sur des faiseurs d’images nommés pour la qualité de leur travail.

Direction photographique

Qu’est-ce que c’est ? Le directeur de la photo travaille conjointement avec le réalisateur pour créer l’esthétique et l’ambiance générale d’une émission. Il élabore les éclairages, réfléchit aux prises de vue. La beauté à l’écran, c’est sa force.

Quelques nommés

Joël Provencher pour Format Familial – émission spéciale :

Joël a travaillé sur de nombreuses séries documentaires dont La vie en vert, Les citadins du rebut global ou Un tueur si proche. On lui doit aussi la direction photo des documentaires Avenue Zéro et Le goût d’un pays. Il sait aussi s’amuser auprès des Appendices. Il sait créer des univers léchés et lumineux qui mettent en valeur les humains qui y évoluent.

Jean-François Perreault pour La vraie nature :

Jean-François a eu le privilège de faire le tour du monde avec Céline Dion pour les documentaires 3 gars et un nouveau show et Céline Dion autour du monde. Accès illimité, La voix, Di Stasio, Conversation secrète et la nouvelle production Tout le monde aime figurent à son cv. Avec La vraie nature, il a su créer des ambiances chaleureuses et enveloppantes développées avec minutie.

Mathieu Laverdière pour Faits Divers et Plan B :

Mathieu a fait ses classes en assurant la direction photo d’une cinquantaine de vidéoclips. On lui doit aussi l’esthétisme d’une dizaine de longs métrages dont Nous sommes les autres, Nuit #1, Le Torrent ou encore Gabrielle et Chien de garde. Il a l’habitude de travailler caméra à l’épaule et se démarque par ses couleurs très franches et une lumière plus crue amplifiant le vécu des personnages.

Jérôme Sabourin pour Les Pays d’en haut :

Jérôme a un CV impressionnant. Il a longtemps collaboré aux projets de Podz, pensons à 3 X rien, Minuit, le soir ou récemment le film King Dave. Il est aussi derrière les images des Lavigueur, la vraie histoire, Trauma, Mensonges et des Pays d’en haut. Il sait travailler très proche des personnages et créer des univers distincts aux couleurs travaillées.

Montage

Qu’est-ce que c’est ? Le monteur fait littéralement un travail de moine. Il travaille conjointement avec le réalisateur à assembler les scènes d’un tournage afin de construire l’histoire qui a été racontée, mais aussi pour lui donner du rythme.

Quelques nommés

Jimmy Hayes pour Microphone :

Jimmy a roulé sa bosse pendant plusieurs années à Musique Plus avant de parfaire ses aptitudes en montage. Pas étonnant qu’il ait été le monteur de nombreuses émissions culturelles dont Flash, Sucré salé, Esprit critique ou encore la série d’affaires publiques Deux hommes en or. Avec Microphone, il travaille minutieusement les performances et le découpage donnant naissance à des moments exclusifs.

Alexandre Lachance pour De garde 24/7 :

Alexandre connaît bien la forme documentaire pour avoir travaillé sur Mtl Punk, la première vague, Haïti m’a bâti, Voyages au bout de la nuit et Le grand défi. Pour 24/7, il nous fait vivre au rythme haletant d’un hôpital et sait le ralentir pour atteindre l’émotion de ces véritables cas humains.

Myriam Poirier pour Fugueuse :

Myriam est littéralement une sommité dans le domaine du montage. Elle a travaillé avec nos plus grands cinéastes. Elle a d’ailleurs été honorée par l’Association Femmes du cinéma, de la télévision et des médias numériques. Récemment, elle a participé au montage d’Unité 9, de Mensonges et de Fugueuse.

Michel Grou pour Hubert et Fanny:

Depuis plus d’une vingtaine d’années, Michel monte et rythme de nombreux projets. La série Vertige lui a d’ailleurs valu un Gémeaux. Il a aussi contribué au succès de La vie, la vie, de Grande Ourse, la clé des possible, de Trauma et plus récemment de Victor Lessard.

Direction artistique

Qu’est-ce que c’est ? La direction artistique englobe plusieurs métiers dont les activités convergent vers un grand réalisme selon le type d’émission. Plusieurs de ces métiers sont en lien direct avec la création des personnages. C’est le département du CCM, costume, coiffure et maquillage, qui s’affaire à aider les acteurs à entrer dans la peau de leur personnage. La création des décors relève aussi de la direction artistique.

Quelques nommés

Louise-Marie Beauchamp pour Au secours de Béatrice (décors) :

Louise-Marie est une habituée des époques et arrive à nous transporter dans toutes sortes d’univers qu’on connaît plus ou moins bien avec beaucoup de précision. On lui doit les décors des téléséries Bunker, Le petit monde de Laura Cadieux, Temps dur, René Lévesque, mais aussi de La galère, du Gentleman, d’Unité 9 et de Trauma.

Jean Babin pour L’imposteur (décors) :

Depuis 20 ans déjà, Jean se promène entre la télévision et le cinéma en recréant des décors inspirants. Dans les dernières années, on a pu voir son travail dans Les beaux malaises, Marche à l’ombre, Ça sent la coupe, Chasse-Galerie, la légende.

Francesca Chamberland pour Les Pays d’en haut et Fugueuse (costumes) :

Francesca est une créatrice de costume qui a étudié toutes les époques comme en témoigne son CV. Elle est aussi à l’aise dans du contemporain comme Mirador, Apparences, 19-2 ou Fugueuse, que dans de l’époque comme Aurore, Le berceau des anges ou Les Pays d’en haut où elle doit faire preuve de créativité pour salir et faire vivre les vêtements.

Josée Castonguay pour Olivier (costumes) :

En 30 ans de carrière, on doit à Josée les tenues fashion de Sophie Paquin, l’excentricité du Cœur a ses raisons, les teintes mystérieuses d’Aveux, le réalisme de Marche à l’ombre et le côté urbain geek de la nouvelle série Le jeu. Elle a aussi vu le petit Olivier évoluer pendant 15 ans de sa vie.


Bonne chance à tous les nommés !