/sports/hockey/canadien
Navigation

Lotto Max

Max Pacioretty s’en va à Las Vegas et touchera 28 M $ pour 4 ans

Coup d'oeil sur cet article

Le tournoi de golf du Canadien lance toujours la nouvelle saison. Cette année, le coup de départ a eu lieu en pleine nuit. À 1 h 07 du matin, le CH et les Golden Knights de Vegas ont publié un communiqué exactement à la même heure annonçant la transaction de Max Pacioretty.

Associated Press a écrit que Las Vegas a gagné le gros lot. Au Québec, on dirait qu’il  a gagné le Lotto Max.

Le départ du capitaine était écrit dans le ciel. Marc Bergevin cherchait à l’échanger depuis la date limite des transactions, en février dernier, même s’il avait toujours nié cette information à l’époque. Au repêchage, le CH avait également conclu un pacte avec les Kings de Los Angeles, mais la transaction avait avorté en raison du refus du clan Pacioretty de parapher une entente de longue durée avec la formation de Rob Blake.

Depuis ce jour, la boule de neige n’avait cessé de grossir. Le dossier Pacioretty devenait un irritant pour l’organisation. Au tournoi de golf du capitaine, les malaises frappaient aux yeux. La poignée de main entre Pacioretty et Bergevin avait suscité les débats aussi forts qu’une poignée de main entre Donald Trump et Justin Trudeau. La saga aura pris fin quelques heures avant le tournoi de golf officiel de l’équipe à Laval-sur-le-Lac.

Aux yeux de Bergevin, mais aussi ceux de Geoff Molson et de Claude Julien, il n’y avait plus de réconciliation possible avec le numéro 67.

« Je préfère garder certaines choses à l’interne, je peux simplement dire que pour le bien des deux parties, c’était mieux que nous lui trouvions une nouvelle destination, a dit Bergevin, encerclé par une dizaine de journalistes. C’est ce que nous avons fait. Max a demandé à plusieurs reprises l’an dernier une transaction. Je suis ici pour offrir les faits. Je ne dirai pas de menteries. »

George McPhee et les Golden Knights auront gagné le derby pour le quintuple marqueur de 30 buts. Le DG des Knights a cédé l’ailier Tomas Tatar, le centre Nick Suzuki et un choix de 2e tour en 2019 (celui des Blue Jackets de Columbus) pour mettre la main sur Pacioretty.

Un retour intéressant

Sans l’ombre d’un doute, Suzuki représente la clé de cette transaction.

« Les pourparlers duraient depuis quelque temps, mais les Golden Knights ont poussé fort dans les 48 dernières heures, a raconté Bergevin. Nick Suzuki était la pièce maîtresse parce que nous aimions cet espoir de catégorie A. Il a été repêché 13e. Nous l’avions au 11e rang sur notre liste. George [McPhee] m’a mentionné dans le passé qu’il n’était pas très enclin à échanger un jeune joueur. Mais quand tu veux obtenir quelque chose, tu dois donner quelque chose. »

À ses deux dernières années avec l’Attack d’Owen Sound, dans la Ligue junior de l’Ontario, Suzuki a récolté 96 et 100 points. L’an dernier, il a obtenu 31 et 35 points de plus que les deuxième et troisième meilleurs marqueurs au sein de son équipe. Une différence considérable.

Il y aura toutefois un débat à savoir s’il deviendra un centre ou un ailier au niveau de la LNH.

« Avant que je ne parte une controverse, j’aimerais dire que l’année de son repêchage, plusieurs équipes, dont nous, l’avions de listé aux deux positions, a expliqué Bergevin. Nous savons que Suzuki a joué à l’aile une bonne partie de la dernière saison. C’est au niveau junior. Nous savons aussi qu’il a joué à l’aile lors d’un match du tournoi des recrues. Je ne m’obstinerai pas à vous dire que c’est un joueur de centre, car je ne le sais pas. »

« Plusieurs jeunes joueurs, qu’ils proviennent des rangs collégiaux ou juniors, deviennent des ailiers lorsqu’ils font le saut chez les pros, a-t-il poursuivi. Ce que je sais, c’est que nous avons Kotkaniemi et Poehling, qui sont de jeunes joueurs de centre. Il pourrait en être un autre. Et si jamais c’est un ailier, Max est parti, alors c’est un gars qui pourrait jouer à sa place et produire. »

En Tatar, le CH a également ajouté un ailier qui a marqué 20 buts ou plus à ses quatre dernières saisons, dont plus de trois avec les Red Wings. Le Slovaque de 27 ans n’avait cependant pas trouvé son rôle à Vegas, sautant son tour à plusieurs reprises en séries. Il gagnera 5,3 millions jusqu’à la fin de la saison 2020-2021, mais Vegas retiendra 9,34 % de son salaire, soit 500 000 $ par année.

La fameuse attitude

Peu de temps après avoir accepté une prolongation de contrat de quatre ans et 28 millions $ (7 millions en moyenne) avec les Golden Knights, Pacioretty rangeait son équipement dans sa voiture quand il a rencontré le photographe du Journal.

« Ça fait partie du hockey », a simplement dit l’Américain en refusant poliment d’en dire plus.

Si la relation était devenue tendue entre Bergevin et son capitaine, le DG du Tricolore a refusé de lui lancer la pierre pour la mauvaise attitude de son équipe la saison dernière.

« Je ne pointe pas du doigt Pacioretty, a-t-il répliqué. Et je ne veux pas qu’on associe le mot attitude avec lui. L’équipe dans l’ensemble manquait d’attitude. C’est la bonne chose pour l’équipe de partir dans une nouvelle direction. On peut maintenant se concentrer pour le camp, il n’y a pas de distractions. Nous avons deux nouveaux joueurs dans cette transaction. »

Les Bergevin, Molson et Julien ont tous mentionné qu’ils prendront leur temps avant d’identifier le successeur de Pacioretty comme capitaine.


MAX PACIORETTY

Photo Martin Chevalier
  • Américain, 29 ans, Ailier gauche
  • 6 pi 2 po, 206 lb
  • 2017-2018 : 37 points (17 buts, 20 passes) en 64 matchs, -17
  • En carrière : 448 points (226 buts, 222 passes) en 626 matchs, +33
  • Statistiques en séries : 19 points (10 buts, 9 passes) en 38 matchs, -1
  • Capitaine de 2015-2016 à 2017-2018
  • Cinq saisons de 30 buts ou plus
  • Salaire : 4,5 millions en 2018-2019 et 7 millions jusqu’en 2022-2023
  • Choix de 1er tour (22e) du CH en 2009

 

TOMAS TATAR

Photo AFP
  • Slovaque, 27 ans, Ailier gauche
  • 5 pi 10 po, 185 lb
  • 2017-2018 : 34 points (20 buts, 14 passes) en 82 matchs, -19
  • En carrière : 228 points (119 buts, 109 passes) en 427 matchs, -3
  • Statistiques en séries : 9 points (4 buts, 5 passes) en 25 matchs, -4
  • Quatre saisons de 20 buts ou plus
  • Salaire : 5,3 millions jusqu’en 2020-2021
  • Choix de 2e tour (60e) des Red Wings en 2009
  • Échangé des Red Wings aux Golden Knights le 26 février 2018 pour un choix de 1er tour (2018), un choix de 2e tour (2019) et un choix de 3e tour (2021)

 

NICK SUZUKI

Photo AFP
  • Canadien, 19 ans, Centre/ailier droit
  • 5 pi 11 po, 183 lb
  • Choix de 1er tour (13e) en 2017

Statistiques avec l’Attack d’Owen Sound :

  • 2017-2018 : 100 points (42 buts, 58 passes) en 64 matchs, +30
  • 2016-2017 : 96 points (45 buts, 51 passes) en 65 matchs, +51