/sports/hockey/canadien
Navigation

Voici la formation probable du CH pour le premier match de la saison

Coup d'oeil sur cet article

Le mot reconstruction reste tabou pour Marc Bergevin. Mais avant son départ pour Vegas, Max Pacioretty n’avait pas eu peur d’utiliser ce terme. Si le DG croit à une réinitialisation rapide de son équipe, le CH n’a rien d’une formation prétendante à la coupe Stanley.

Il y a des trous à des endroits névralgiques. À quelques jours de l’ouverture du camp, Claude Julien attend toujours de voir si Jonathan Drouin pourra s’acquitter du rôle de premier centre. Julien a aussi perdu deux anciens marqueurs de 30 buts avec les échanges de Pacioretty et d’Alex Galchenyuk.

À la ligne bleue, l’absence de Shea Weber pour les premiers mois de la saison fera très mal. Carey Price aura besoin d’être miraculeux pour maintenir son équipe dans la course aux séries.

Une attitude nouvelle devrait en principe transporter l’équipe. Les Max Domi, Joël Armia, Tomas Tatar, Matthew Peca et Xavier Ouellet se grefferont à un groupe qui risque fort de rester en quête d’identité. S’il y a maintenant un aspect positif, Bergevin a regarni sa banque d’espoirs à la position de centre avec Jesperi Kotkaniemi, Nick Suzuki et Ryan Poehling. Ils ne débarqueront toutefois pas demain matin à Montréal. La patience sera de mise.

Le Journal de Montréal a construit la formation probable du CH pour le premier match de la saison qui se déroulera le 3 octobre à Toronto contre John Tavares, Auston Matthews et les Maple Leafs.

Formation du Tricolore

Attaquants

Max Domi | Jonathan Drouin | Brendan Gallagher

Jonathan Drouin
Photo d'archives, Martin Chevalier
Jonathan Drouin

Drouin cherchera à redorer son image comme premier centre et il se retrouverait avec deux ailiers combatifs.


Tomas Tatar | Phillip Danault | Artturi Lehkonen

Phillip Danault
Photo d'archives, AFP
Phillip Danault

Un marqueur de 20 buts, un centre responsable et un ailier qui, en santé, peut accomplir de belles choses et reste un préféré de Claude Julien.


Charles Hudon | Matthew Peca | Joël Armia

Le CH a consenti un contrat garanti de 1,3 M$ pour les deux prochaines années à Peca. Il aura la chance de jouer.


Jacob de la Rose | Tomas Plekanec | Nicolas Deslauriers

De la Rose est un centre naturel, mais le Suédois pourrait se retrouver à l’aile en raison des absences en début de saison de Byron et Shaw.


Extra : Nikita Scherbak

Blessés : Paul Byron, Andrew Shaw

 

Défenseurs

Victor Mete | Jeff Petry

Victor Mete
Photo d'archives, Ben Pelosse
Victor Mete

Le CH n’a toujours pas déniché un défenseur gaucher de renom pour sa première paire. À 20 ans, Mete apprendra son métier avec le vétéran Petry, qui n’est pas plus dans la bonne chaise en raison de la perte de Weber.


Karl Alzner | Noah Juulsen

Il faut faire de la place à la jeunesse et Juulsen a démontré qu’il a sa place dans la LNH en fin de saison l’an dernier.


Mike Reilly –| Jordie Benn

Il y aura un carrousel de défenseurs pour les deux dernières places. Benn part avec une longueur d’avance, mais il ne disposera pas d’une grande corde.


Extras : David Schlemko, Xavier Ouellet

Blessé : Shea Weber

 

Gardiens

Carey Price

Carey Price
Photo d'archives, Ben Pelosse
Carey Price

Il aura comme défi de redevenir le Price des beaux jours malgré une brigade défensive des plus poreuses.


Antti Niemi

Antti Niemi
Photo d'archives, AFP
Antti Niemi

Le Finlandais acceptera son rôle d’adjoint sans broncher, laissant une saison de plus à Charlie Lindgren dans la Ligue américaine.

Top 5 des meilleurs espoirs

Jesperi Kotkaniemi

Photo d'archives, Martin Chevalier

Centre | Choix de 1er tour (3e) en 2018


Nick Suzuki

Photo d'archives, AFP

Centre/ailier droit | Choix de 1er tour (13e par Vegas) en 2017


Ryan Poehling

Photo d'archives, Agence QMI

Centre | Choix de 1er tour (25e) en 2017


Josh Brook

Photo d'archives, Martin Chevalier

Défenseur | Choix de 2e tour (56e) en 2017


Jesse Ylonen

Photo d'archives, Agence QMI

Ailier droit | Choix de 2e tour (35e) en 2018

Le séjour à Montréal de Pacioretty en images

Max Pacioretty est devenu le 29<sup>e</sup> capitaine de l’histoire du Canadien le 18 septembre 2015. Souriant, il était accompagné de Geoff Molson, Marc Bergevin et Michel Therrien.
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin
Max Pacioretty est devenu le 29e capitaine de l’histoire du Canadien le 18 septembre 2015. Souriant, il était accompagné de Geoff Molson, Marc Bergevin et Michel Therrien.
Celui qui est surnommé « Patch » a défilé devant ses coéquipiers après avoir marqué ce qui aura été son dernier but avec le Tricolore, le 24 février dernier au Centre Bell. Le Lightning de Tampa Bay était l’équipe visiteuse.
Photo d'archives, Martin Chevalier
Celui qui est surnommé « Patch » a défilé devant ses coéquipiers après avoir marqué ce qui aura été son dernier but avec le Tricolore, le 24 février dernier au Centre Bell. Le Lightning de Tampa Bay était l’équipe visiteuse.
Max Pacioretty a connu ses meilleurs moments avec David Desharnais comme centre.
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin
Max Pacioretty a connu ses meilleurs moments avec David Desharnais comme centre.
La fameuse poignée de main... Les retrouvailles entre Pacioretty et Marc Bergevin avaient été plutôt froides, il y a deux semaines, lors du tournoi de golf de l’ancien capitaine du CH.
Photo d'archives, Ovation Medias
La fameuse poignée de main... Les retrouvailles entre Pacioretty et Marc Bergevin avaient été plutôt froides, il y a deux semaines, lors du tournoi de golf de l’ancien capitaine du CH.
Comment oublier cet horrible moment, alors que Zdeno Chara, des Bruins de Boston, avait poussé Pacioretty contre la baie vitrée du Centre Bell, le 8 mars 2011 ? Après être resté longtemps immobile sur la patinoire, le numéro 67 du Canadien avait été évacué sur une civière et plusieurs avaient cru sa carrière terminée.
Photo d'archives, Reuters
Comment oublier cet horrible moment, alors que Zdeno Chara, des Bruins de Boston, avait poussé Pacioretty contre la baie vitrée du Centre Bell, le 8 mars 2011 ? Après être resté longtemps immobile sur la patinoire, le numéro 67 du Canadien avait été évacué sur une civière et plusieurs avaient cru sa carrière terminée.
La saison suivant sa terrible blessure,
Pacioretty avait reçu le trophée Bill-Masterton, qui récompense un joueur affichant les qualités de persévérance, d’esprit sportif et de dévouement envers le hockey.
Photo d'archives, AFP
La saison suivant sa terrible blessure, Pacioretty avait reçu le trophée Bill-Masterton, qui récompense un joueur affichant les qualités de persévérance, d’esprit sportif et de dévouement envers le hockey.