/24m/city
Navigation

Ville-Marie: fin des stationnements obligatoires pour les nouvelles constructions

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les propriétaires immobiliers ne seront plus obligés d'aménager des cases de stationnement pour voitures pour les nouvelles constructions dans Ville-Marie, mais devront aménager des unités pour les vélos.

«On enlève l’obligation, a indiqué lundi la mairesse de Montréal Valérie Plante. On veut laisser la flexibilité aux promoteurs de décider en fonction de la population visée et de la proximité ou non du transport collectif.»

L’arrondissement de Ville-Marie abolira les normes minimales de stationnement pour les nouvelles constructions. Un avis de motion sera présenté et un premier projet de règlement sera adopté mardi au conseil d’arrondissement de Ville-Marie.

Valérie Plante a soutenu qu’il fallait «dépoussiérer» ce règlement, souhaitant être à l’écoute des préoccupations des promoteurs. Selon cette dernière, lorsqu’un propriétaire voulait déroger à la directive, il devait payer une compensation d’environ 80 000 $ par case de stationnement.

Le règlement actuel prévoit l'aménagement d'un minimum de deux unités de stationnement par bâtiment de trois logements, ou d'une unité par logement pour les bâtiments de deux logements et moins.

Plus de vélos

En parallèle, l’arrondissement a l’intention d’augmenter le nombre minimum d’unités de stationnement pour vélos obligatoires. Le nouveau règlement exigera une unité de stationnement par logement, pour les bâtiments de moins de huit logements.

«Le stationnement vélo en sous-sol devient obligatoire, ainsi qu'une douche (pour le commercial) obligatoire par 20 supports à vélo», a précisé sur Twitter Marianne Giguère, conseillère de ville associée aux transports actifs et au développement durable.