/opinion/blogs/columnists
Navigation

Comme le nez au milieu de la face

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs lecteurs me demandent s’il faut écrire face à face ou face-à-face ? Face-à-face, utilisé comme nom, commande la présence de traits d’union. Ce substantif est invariable. Ex. : Les adversaires ont participé à deux face-à-face. L’expression employée comme locution adverbiale s’écrit sans traits d’union. Ex. : Ils se sont trouvés face à face. Cela permettrait d’écrire : les adversaires se sont trouvés face à face durant ce face-à-face. Et est-il correct de dire que des partis politiques sont nez à nez ? Être nez à nez signifie se trouver face à face. Il est préférable de dire que les partis sont au coude-à-coude ou à égalité. Terminons cette chronique sur l’anatomie (sic) en parlant de celui qui dit à qui veut l’entendre « j’ai mal à mon nez ou à ma jambe », soucieux, peut-être, qu’on ne pense pas qu’il a mal au gros orteil de sa voisine. On dit : j’ai mal aux dents (et non à mes dents). Par ailleurs, on serait probablement en droit de dire « j’ai un peu mal à mon français ».