/news/society
Navigation

Montréal: de nouveaux arrivants louent un ancien point de vente de drogue

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Un couple de nouveaux arrivants établi depuis quelques jours à Montréal dit avoir subi des menaces de la part de cinq individus armés, en plus de voir des vitres de leur appartement être fracassées.

Ce que Linda Kuankep et son conjoint ignoraient, c’est qu’ils ont loué, à leur insu, un appartement de la rue Sainte-Catherine, près du boulevard Pie-IX, qui servait jusqu’à tout récemment de point de vente de drogue dans le quartier Hochelaga.

Rencontrée par TVA Nouvelles, mercredi après-midi, la jeune femme, originaire du Cameroun, venue étudier à l’UQAM, était encore traumatisée par cette visite intimidante.

«Nous ne sommes pas des gens à qui ils avaient affaire au préalable. Nous leur avons clairement expliqué que nous n’étions pas des vendeurs de drogue. L’un d’entre eux était armé d’un couteau. Il y avait quatre hommes ainsi qu’une fille. En ce qui a trait aux dégâts, ils ont fracassé la vitre de la porte-patio ainsi que la fenêtre de notre appartement. Nous étions paniqués, nous ne savions pas quoi faire, nous avons contacté la police qui a ouvert une enquête», a-t-elle raconté.

Mme Kuankep et son conjoint ont la ferme intention de déménager de cet appartement dont le loyer s’élève à plus de 700 $ par mois. Ils espèrent que le propriétaire des lieux va se montrer compréhensif et mettra un terme au bail sans qu’ils aient à s’adresser à la Régie du logement.