/elections
Navigation

Québec 2018 - Les grandes batailles: le comté où tout est possible

À l'approche des élections provinciales du 1er octobre, Le Journal vous présente les circonscriptions où les luttes seront les plus chaudes

Coup d'oeil sur cet article

Une bataille à trois, et peut-être même à quatre, se dessine dans Maurice-Richard, une circonscription girouette où les candidats doivent depuis toujours mener une lutte féroce.

Moins de 10 points séparent actuellement la tête et la queue de peloton dans ce comté montréalais, selon une analyse de Bryan Breguet à partir d’un sondage Léger mené en août.

Le Parti libéral y est en avance avec 28,1 % des intentions de vote, talonné par la CAQ (25 %), puis le PQ (21,8 %). Mais même Québec solidaire y est très au-dessus de sa moyenne nationale (18,4 %).

Pas étonnant quand on sait que ce comté n’a cessé d’alterner entre le PQ et le PLQ depuis les années 1970.

Autrefois nommé Crémazie, c’est l’actuelle ministre de la Culture, Marie Montpetit, qui a piloté le changement de nom pour Maurice-Richard, une réalisation qui lui « tient particulièrement à cœur ».

Montpetit contre Gauthier

Ironiquement, son adversaire de la CAQ sera Manon Gauthier, qui avait été pressentie comme présidente de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. En raison d’un incident de conduite avec facultés affaiblies, elle avait été écartée... par la ministre Montpetit.

Que les deux candidates se retrouvent à se disputer le même secteur relève d’une « drôle de coïncidence », selon Mme Gauthier, qui souhaite faire une « campagne positive ».

Le candidat solidaire Raphaël Rebelo ne croit toutefois pas que la vague caquiste qui souffle sur le Québec se rendra chez lui. « Ils n’ont pas d’association locale, on ne les a jamais vus sur le terrain [avant l’investiture de Mme Gauthier]. »

Quant aux libéraux, le candidat péquiste Frédéric Lapointe croit que leur gestion de la rémunération des médecins leur coûtera l’élection et que cela se reflétera dans Maurice-Richard.

« Les électeurs d’ici sont conscients que leur vote fait la différence », résume-t-il.

Dans tous les cas, les thèmes de la famille et des écoles seront récurrents dans cette circonscription où il y a de plus en plus d’enfants.

Les candidats

Manon Gauthier (Coalition avenir Québec)

  • 47 ans
  • Ex-conseillère pour Verdun avec l’Équipe Coderre
  • Ex-chef de la direction du Centre Segal des arts de la scène
    Photo PIerre-Paul Poulin

« Il se passe quelque chose dans Maurice-Richard : un vent de changement, une grande volonté. C’est palpable. »

Frédéric Lapointe (Parti Québécois)

  • 45 ans
  • Chargé de l’évaluation des profs à l’Université de Montréal
  • Fondateur de la Ligue d’action civique, luttant contre la corruption
Photo PIerre-Paul Poulin

« Les gens veulent plus d’investissements en éducation et en santé. C’est incompatible avec les politiques de réduction [de la CAQ]. »

Marie Montpetit (Parti Libéral du Québec)

  • 39 ans
  • Ministre de la Culture et des Communications
  • Ex-chargée de plusieurs projets dans le milieu de la santé
Photo Chantal Poirier

« Plus qu’un désir de changement, je pense que les électeurs veulent l’engagement que leur qualité de vie va continuer de s’améliorer. »

Raphaël Rebelo (Québec Solidaire)

  • 34 ans
  • Enseignant au cégep Ahuntsic
  • Docteur en physique mathématique
Photo Martin Alarie

« On a la plus grosse équipe, la plus motivée et la plus présente. »

Circonscription

  • Âge moyen : 42,8 ans
  • Salaire moyen : 50 282 $
  • Nombre d’habitants : 68 195