/entertainment/music
Navigation

CinéConcert Metropolis: l’OSQ relèvera un grand défi

Coup d'oeil sur cet article

Les musiciens de l’Orchestre symphonique de Québec feront face à un « grand défi » lorsqu’ils joueront en direct la trame sonore d’un chef-d’œuvre du cinéma muet, Metropolis, vendredi soir, au Palais Montcalm.

Quel est ce fameux défi ? Après deux jours de répétitions seulement, rester concentré pendant deux heures 30 minutes à jouer sans pause ni entracte une œuvre « qu’ils ne connaissent pas », explique le chef d’orchestre et compositeur Gabriel Thibodeau.

« Quand on l’a fait à Montréal et Toronto, les musiciens m’ont dit qu’ils n’avaient pas vu le temps passer tellement ils étaient concentrés », relate-t-il.

Ce n’est pas la première fois que Gabriel Thibodeau, pianiste et compositeur de renommée internationale, débarque au FCVQ. En 2015, il était aux commandes du CinéConcert Le fantôme de l’opéra. Il est fébrile à l’idée de jouer Metropolis, film de science-fiction d’avant-garde de Fritz Lang.

« J’ai créé Metropolis en 2010, mais je ne l’ai joué que deux fois. Pour Québec, j’ai refait une nouvelle édition pour éviter toutes les imprécisions. Ce sera la première fois qu’on va le faire avec l’orgue à tuyaux comme je l’avais imaginé. À Montréal et Toronto, j’avais un orgue électronique. Je vais aussi avoir un vrai clavecin. J’ai vraiment hâte », s’enthousiasme le compositeur.