/entertainment/tv
Navigation

Louis Choquette tournera à Dubaï

Le Québécois réalisera une série pour France Télévisions

Louis Choquette
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Louis Choquette

Coup d'oeil sur cet article

Les projets s’enchaînent rapidement pour Louis Choquette. Après Les honorables et Philharmonia, le réalisateur québécois tournera une série d’espionnage pour France Télévisions à Dubaï.

Coproduction française (Lincoln TV), allemande (Wild Bunch Germany) et canadienne (Cinéflix), ce drame intitulé Mirage, relatera le parcours de Claire, une Française expatriée à Dubaï, qui retrouve, 15 ans après sa supposée mort et sous une nouvelle identité, son ex-mari.

« J’aime beaucoup les séries d’espionnage, indique Louis Choquette au Journal. Ça permet de divertir les gens tout en tenant un discours de société. »

Agenda occupé

Le réalisateur de Mirador, Rumeurs et des adaptations canadiennes-anglaises de Nouvelle adresse et 19-2 entamera la préproduction de Mirage en décembre, à Paris. Le tournage se tiendra au début de 2019 au Maroc et aux Émirats arabes unis. La distribution n’a pas encore été finalisée. Choquette souligne qu’il sera entouré d’un directeur photo et d’un assistant québécois.

Mirage fait partie des séries résultant d’une alliance formée par France Télévisions et d’autres pays européens pour mieux concurrencer Netflix.

Jeudi, Louis Choquette s’est envolé pour La Rochelle, ville hôte du Festival de fiction TV. Sa série Philharmonia y est présentée en première mondiale vendredi.

Ce thriller psychologique relate le quotidien de musiciens classiques. On y brosse le portrait d’une chef d’orchestre qui retourne à Paris après vingt ans d’absence pour diriger le Philharmonia, une formation orpheline depuis la mort brutale de son chef.

« J’ai beaucoup tripé à passer six mois dans un univers de musique classique, raconte le réalisateur. C’était un gros défi de coacher les acteurs pour qu’ils soient crédibles comme musiciens. »

Au Québec

Au cours des deux prochains mois, Louis Choquette s’attaquera au montage des Honorables, un suspense en dix épisodes du Club illico avec Patrick Huard, Macha Grenon et Mylène Mackay, trois acteurs qu’il qualifie de « véritables Ferrari ». Les derniers coups de manivelles ont été donnés mercredi.

« C’était un grand bonheur de revenir ici et de travailler avec des techniciens québécois. On est chanceux au Québec : les gens sont efficaces et créatifs. En plus, ils ont une super attitude. »