/24m
Navigation

Piétons et cyclistes: plus du tiers des collisions liées à l’inattention à Montréal

Piétons et cyclistes: plus du tiers des collisions liées à l’inattention à Montréal
Joel Lemay/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Plus du tiers des accidents de la route impliquant des piétons et des cyclistes seraient liés à l’inattention, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le corps policier participera le 24 septembre à une séance de la Commission de la sécurité publique sur la sécurité des piétons et des cyclistes à l’hôtel de ville.

Selon un document de présentation du SPVM, 36 % des collisions avec des piétons ou des cyclistes entre 2008 et 2017 seraient attribuables à l’inattention, 12 % au fait de «ne pas céder le passage», 10 % à un comportement négligent et 4 % au non-respect du feu rouge.

Les statistiques ne spécifient pas si les inattentions relèvent des automobilistes, des piétons ou des cyclistes. Le SPVM a indiqué jeudi qu’il apportera des précisions et répondra aux questions à la suite de la présentation à la Commission de la sécurité publique.

Depuis samedi, cinq piétons ont été impliqués dans des collisions à Montréal, dont deux collisions mortelles. Le bilan monte à 14 collisions mortelles impliquant un piéton depuis le début de l’année.

Un cycliste de 67 ans est aussi décédé jeudi matin après avoir été heurté par un véhicule, a confirmé le SPVM. Depuis janvier, trois collisions mortelles avec un cycliste ont été enregistrées.

Comportements risqués

Le service de police détaille dans sa présentation les comportements à risque chez les piétons et les cyclistes.

Ne pas respecter le feu de circulation ou le feu pour piéton, ne pas traverser à l’intersection et se trouver sur la chaussée peut mettre les piétons en danger.

Les cyclistes se mettent de leur côté à risque lorsqu’ils ne respectent pas la signalisation ou un feu rouge, portent des écouteurs ou circulent en sens inverse à la circulation.

«Je pense qu’on est arrivés à un point où on doit être créatifs et réfléchir de façon intelligente à comment on peut être de meilleurs alliés des utilisateurs de la route, les uns par rapport aux autres», avait déclaré lundi la mairesse de Montréal Valérie Plante, en réaction aux récentes collisions et à l’annonce de la séance de la Commission de la sécurité publique.

Selon le SPVM, 15 collisions mortelles ont impliqué des piétons, et quatre des cyclistes en 2017.

Le corps policier organisera d'ailleurs jusqu'au 18 septembre des opérations dans la métropole québécoise pour sensibiliser les utilisateurs au partage de la route. Le SPVM mène aussi d’autres opérations de prévention, d’éducation et de sensibilisation pendant l’année.