/elections
Navigation

Dévoilement de leur déclaration de revenus : Couillard refuse, Lisée et Legault acceptent

Dévoilement de leur déclaration de revenus : Couillard refuse, Lisée et Legault acceptent
Photo Journal de Québec, Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Le chef libéral Philippe Couillard refuse de rendre publique sa déclaration de revenus personnels, contrairement à Jean-François Lisée et à François Legault qui y voient un exercice de transparence.

«Bien sûr. [Pauline Marois] l’a fait en 2014, donc je vais le faire aussi [en 2018]», a déclaré sans hésiter le chef péquiste, lorsque questionné à cet égard, vendredi.

M. Lisée a souligné que ses placements financiers sont demeurés dans une fiducie sans droit de regard depuis l’époque où il était ministre.

«Même si la loi ne m’y obligeait pas quand j’étais député ou chef [de l’opposition], c’est dans une fiducie sans droit de regard parce que j’ai bon espoir d’être premier ministre le 1er octobre au soir», a précisé M. Lisée.

Le chef caquiste François Legault n’a pas non plus hésité une seconde.

«Oui absolument. Je pense que c’est important que les chefs soient transparents. Donc je vais déposer une copie de ma dernière déclaration d’impôts, je vais aussi déposer mon bilan, [incluant] actifs et passifs», a-t-il promis aux journalistes.

Trop tard?

Pour sa part, M. Couillard n’a pas l’intention de se plier à l’exercice cette année, mais insiste pour dire qu’en 2014, il «était celui qui l’avait fait de façon plus détaillée».

«Ça ne sera pas possible d’ici l’élection, je les avais fait complètement réviser par un comptable [en 2014]», a dit M. Couillard, qui juge que cette demande survient trop tard dans la campagne.

«La situation ne s’est pas modifiée [depuis 2014]. À ce que je sache, je ne suis pas devenu millionnaire. J’ai ma maison, mes REERS», a dit M. Couillard.

Il a précisé qu’une entreprise existe à son nom, mais qu’elle est présentement «inactive».

Avec la collaboration de Patrick Bellerose, Marc-André Gagnon et Charles Lecavalier