/news/currentevents
Navigation

Nouvelle accusation contre la «vedette du web» Carlos Desjardins

Un chef de leurre à l'endroit d'une adolescente a été déposée contre lui vendredi

Carlos Desjardins
Photo Facebook Carlos Desjardins

Coup d'oeil sur cet article

Carlos Desjardins, cette « vedette » du web accusée de production et de distribution de pornographie juvénile la semaine dernière, fait face à un nouveau chef d’accusation de leurre à l’endroit d’une nouvelle victime d’âge mineur.

Lors d’une comparution éclair vendredi au palais de justice de Québec, Desjardins a formellement été accusé de leurre sur une adolescente, pour des gestes qu’il aurait commis en 2016. L’accusé de 20 ans, détenu, n’était pas présent pour cette comparution.

La police rapportait la semaine dernière que l’homme, très actif sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et Snapchat, pourrait avoir fait d’autres victimes âgées de 12 à 17 ans, à Québec comme ailleurs en province. À ce moment, au moins deux victimes avaient porté plainte contre lui.

Modus operandi

Selon le Service de police de la Ville de Québec, l’accusé aurait un modus operandi établi. Il rencontrait des filles mineures et finissait par produire « des images à caractère sexuel » de ses victimes pour ensuite les partager. Desjardins est relativement connu sur les réseaux sociaux. Sa page Facebook compte 27 000 abonnés.

Des capsules qui le mettent en scène sur le web sont teintées de propos à forte connotation sexuelle.

Il doit revenir en cour le 12 octobre pour la forme, en vue de son enquête sur remise en liberté.