/sports/soccer/impact
Navigation

Belle preuve de caractère

SOCCER-USA-PHI-MNI/
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

CHESTER | On peut désormais dire que l’Impact a du caractère. Ces quatre buts sans réplique le prouvent amplement.

« Ça n’a pas forcément bien débuté, mais c’est une victoire où on a été plus matures que d’habitude, on a été intelligents et on n’a pas essayé tout de suite de revenir au score, on s’en est tenu à notre plan », a expliqué Rod Fanni qui avait encore un peu mal à la mâchoire à la suite d’une collision avec Evan Bush.

Justement, le gardien estime que ses coéquipiers et lui ont tiré une leçon de la défaite contre le Toronto FC, il y a trois semaines.

« C’est un peu comme ce qui est arrivé à Toronto il y a quelques semaines dans un match où on devait obtenir quelque chose. On a démontré une tonne de caractère en revenant. »

On note surtout un changement de mentalité au sein de l’équipe. En début de saison, le but hâtif de l’Union aurait presque sonné le glas sur le match du Bleu-blanc-noir.

« Il y a quelques mois, on aurait essayé de revenir au score, on aurait déjoué et on se serait exposé à prendre un autre but », a reconnu Fanni. Cette fois-ci, on a plutôt été patients comme le préconise Rémi Garde.

« On savait que physiquement on était très bien et qu’on serait plus frais qu’eux en seconde mi-temps, a soutenu Fanni. On a laissé venir les choses et on a eu l’occasion de revenir. »

Revirement

L’Impact a su retourner une situation compliquée à son avantage, surtout que le but de l’Union aurait pu être contesté de l’avis d’Evan Bush. « Ce qui est drôle, c’est que sur leur but, ça n’aurait pas dû être un coup de pied de coin, mais un coup de pied de but. »

C’est justement sur un coup de pied de coin de l’Union que le premier but montréalais s’est préparé.

« C’est sans doute le karma parce que j’imagine qu’on a été chanceux d’avoir un corner contre nous un peu plus tard parce qu’on a pu exploiter la contre-attaque [pour niveler la marque] », a résumé Bush.