/world/opinion/columnists
Navigation

Le Japon est-il en train de lâcher les États-Unis?

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine à Vladivostok, en Russie, les Japonais et les Russes ont mené des discussions très fructueuses. Au point où la signature d’un traité de paix entre les deux pays serait possible. Au point où des sites russes d’information évoquent une hypothétique alliance militaire entre la Russie, la Chine et...

Le Japon ! Pour le moment, une telle alliance relève davantage du délire que de la réalité. Mais les récents développements politiques et économiques entre le Japon, la Chine et la Russie ouvrent des perspectives qui jusqu’à tout récemment paraissaient farfelues.

1. D’où vient l’alliance entre le Japon et les États-Unis ?

Les liens militaires et économiques entre le Japon et les États-Unis sont extrêmement forts. Certes, de temps en temps, des Japonais manifestent contre la présence de bases militaires américaines sur le sol du Japon, en particulier dans l’île d’Okinawa, mais de manière générale les relations entre les deux pays restent excellentes. C’est qu’au moment de la guerre de Corée, le gouvernement américain a cherché des alliés solides dans la région. Étant donné que la Chine était tombée aux mains des communistes, et étant donné la proximité géographique entre le Japon et la Corée, les Américains ont choisi le Japon comme grand allié en Asie de l’Est. Depuis, les Américains et les Japonais ont régulièrement renforcé leur coopération militaire dans tous les domaines.

2. Qu’en est-il des relations entre le Japon et la Russie ?

Les relations entre les deux pays ont toujours été mauvaises, parce qu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Soviétiques ont annexé quatre petites îles situées au nord du Japon : les Kouriles. Les Japonais n’ont jamais accepté cette annexion. La Russie a toujours refusé de rendre ces îles au Japon. Pour cette raison, les Japonais ont très peu investi en Russie, même si à l’évidence les entreprises japonaises pourraient profiter des immenses ressources naturelles de la Sibérie.

3. Que s’est-il passé pourque le Japon et la Russie changent d’avis ?

Cette semaine, un grand forum à Vladivostok réunissait des chefs d’État et des dirigeants de grandes entreprises, notamment de la Chine, de la Russie, du Japon et des deux Corées. Mercredi, Vladimir Poutine a profité de l’occasion pour proposer au premier ministre japonais, Shinzo Abe, de signer un traité de paix entre les deux pays, sans condition préalable. Il a ajouté qu’il était prêt à envisager des solutions originales pour régler le problème des Kouriles. Vendredi, Shinzo Abe a déclaré qu’il pourrait avoir quelque chose à annoncer là-dessus en novembre ou décembre.

4. Quelles pourraient être ces solutions ?

Les Kouriles pourraient devenir des zones franches pour le commerce. Une administration conjointe des deux pays sur ces îles est envisageable. En plus, ces îles s’intègrent à merveille dans la stratégie chinoise des nouvelles routes de la soie.

5. Pourquoi le Japon cherche-t-il à se rapprocher de la Russie ?

La dynamique entre les deux Corées semble échapper de plus en plus à l’influence de Washington, ce qui est depuis longtemps l’objectif de Pékin et de Moscou. Pour les gouvernements chinois et russes, l’étape suivante consiste à détacher le Japon des États-Unis. Les Japonais ont quant à eux intérêt à se rapprocher des Russes. En effet, Moscou pourrait aider Tokyo à modérer l’influence de Pékin. Plus les États-Unis empruntent la voie de l’isolationnisme, plus leurs alliés dans le monde chercheront d’autres alliances.