/lifestyle/family
Navigation

Les animaux et les voitures un triste bilan

Les animaux et les voitures un triste bilan
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Chaque année au Québec, des milliers de chats et de chiens se trouvent mal-en-point ou décèdent après avoir été heurtés par une automobile. Évidemment, ces « accidents de la route » se produisent surtout lors de la belle saison, car les animaux vont dehors plus souvent et plus longtemps, avec leur maître ou non.

Dans les centres d’urgence vétérinaires, dès que le beau temps arrive, le nombre de cas augmente et ce n’est jamais une surprise...

Des milliers d’animaux blessés ou tués par des voitures chaque année ? C’est ce qu’a révélé un sondage mené par l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) en pratique des petits animaux et effectué en ligne auprès de ses membres en janvier 2017. Le résultat est bien triste, car 75 % des 275 médecins vétérinaires répondants ont dit avoir vu au moins un de leurs patients félins être percuté par une automobile lors de l’année précédant le sondage. Ce chiffre est encore plus élevé avec les chiens : il passe à 81 %. On parle ici, au total, de 7200 chiens et de 4800 chats qui ont tous été amenés dans un établissement vétérinaire suite à un accident causé par un véhicule automobile, et ce, au cours de l’année précédant le sondage.

Bien tristement, ce sondage révèle aussi que 32 % des chats qui ont été amenés chez le vétérinaire après avoir été impliqués dans un accident sont morts, et 43 % d’entre eux ont dû être euthanasiés pour soulager leur souffrance.

Chez les chiens, les données sont très semblables, car 31 % d’entre eux sont morts et 34 % ont été euthanasiés. Bien sûr, ce ne sont pas tous les cas qui ont été rapportés chez un médecin vétérinaire. Le nombre réel de victimes est sans doute beaucoup plus élevé.

Parmi les blessures les plus fréquemment rapportées par les vétérinaires, on retrouve les suivantes : plaie cutanée, perte d’un membre, boiterie, choc cardiovasculaire, coma, commotion cérébrale, contusion musculaire, contusion pulmonaire, fracture, hémorragie interne, luxation, paralysie, perte d’un œil et trauma crânien.

Inutile de vous dire que les frais encourus pour les soins vétérinaires peuvent être assez élevés, alors voici donc quelques conseils pour éviter le pire.

Quelques conseils de prévention

  • Gardez votre chien en laisse en tout temps et assurez-vous que son collier ou son harnais soit suffisamment solide.
  • Vérifiez que votre chien n’est pas en mesure de s’enfuir en sécurisant votre terrain ou en gardant les portes fermées en tout temps.
  • Ne laissez pas votre chat vagabonder dans un environnement où les automobiles circulent à grande vitesse.
  • Identifiez vos animaux afin qu’en cas d’urgence vous puissiez être contacté rapidement.
  • Après un accident, même si votre chien ou votre chat semble indemne, consultez sans délai votre médecin vétérinaire pour vous assurer qu’il ne souffre pas de lésion interne.
  • Sachez qu’il est possible de souscrire à une assurance pour votre animal de compagnie et que cela pourrait vous aider dans de tels moments.