/news/health
Navigation

Méconnu, le cancer de la vessie est en progression au Québec

Méconnu, le cancer de la vessie est en progression au Québec
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Le cancer de la vessie reste méconnu, mais cette maladie frappe de plus en plus de gens et c’est au Québec qu’on retrouve le plus de victimes.

La maladie compte plusieurs facteurs de risque, notamment les habitudes de vie et l’exposition à des produits chimiques industriels. Mais cette forme de cancer est aussi directement reliée au tabagisme.

«Le plus gros facteur, c’est la fumée de cigarette et, malheureusement au Québec, on a eu le record canadien de fumeurs et je pense qu’on l’a encore», a expliqué samedi le Dr Yves Fradet, urologue-oncologue rattaché au Centre de recherche clinique et évaluative en oncologie de Québec.

Les spécialistes cherchent des façons alternatives de traiter ce cancer pour éviter l’ablation de la vessie par chirurgie.

Dolorès Gosselin est atteinte du cancer de la vessie. Elle a reçu son diagnostic en 2013 et est traitée au Centre de recherche clinique et évaluative en oncologie de Québec. Les médecins ont réussi jusqu’à présent à lui éviter la chirurgie.

«Pour nous, c’est d’essayer de garder cet aspect de qualité de vie. Je pense que la chirurgie, pour elle, pouvait être trop lourde», a dit le Dr Michele Lodde, urologue à l’Hôtel-Dieu de Québec, au sujet de sa patiente.

Marche de sensibilisation

La première marche pour sensibiliser la population au cancer de la vessie se déroulera le 23 septembre dans une vingtaine de villes au Canada, dont Montréal et Québec.