/news/health
Navigation

La routine santé de Marie-Claude Savard

marie-claude savard Courtoisie Bruno Petrozza
Photo courtoisie, Bruno Petrozza

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal vous fait découvrir les trucs et astuces santé de différentes personnalités. De l’activité physique à l’assiette, en passant aussi par l’équilibre mental, chaque invité nous parle de sa santé et de ses choix pour rester actif et en forme.Quelles activités physiques pratiquez-vous pour garder la forme pendant la grossesse ?

C’est aujourd’hui, peut-être même au moment de lire ces lignes, que Marie-Claude Savard accouche de son deuxième enfant, Henri, le petit frère de Charlotte âgée de deux ans. Deux grossesses que la maman a vécues en pleine forme !

Si les séances d’elliptique au gym l’ont gardée active lors de sa première grossesse, « c’est beaucoup plus la vie qui me fait bouger maintenant », affirme l’animatrice, chroniqueuse et journaliste.

Chacune de ses journées commence avec des étirements réalisés avant même de sortir du lit et quelques salutations au soleil, « une routine pour me mettre dans mon corps », affirme celle qui n’a pas cessé de travailler pendant les neuf derniers mois, étant copropriétaire d’Exelmans Productions, une entreprise spécialisée dans la production de vidéos corporatifs. Marcher pour aller à la garderie, stationner sa voiture plus loin pour maximiser les pas, privilégier les escaliers plutôt que l’ascenseur font aussi partie des bonnes habitudes que Marie-Claude met à profit dès qu’elle le peut.

Avez-vous prévu une remise en forme après la grossesse ? Quelles activités avez-vous hâte de recommencer ?

marie-claude savard Courtoisie Bruno Petrozza
Photo Maude Chauvin

« J’ai hâte d’accoucher pour reprendre le yoga », affirme Marie-Claude, une activité qui lui apporte un certain équilibre, lui permet de se recentrer, de prendre une pause pour elle, tout en étant bénéfique d’un point de vue physique et cardiovasculaire. « C’est une pratique douce et j’ai besoin de ça. Quand ça fait mal et que ce n’est pas agréable, je n’ai pas le goût », souligne celle qui réalise de grandes entrevues pour le magazine 7 JOURS.

Après la naissance de Charlotte, la nouvelle maman s’était fait un cadeau, un forfait dans un spa, où elle se rendait chaque semaine. Une idée qu’elle renouvellera dans quelques semaines, simplement pour « sortir, faire quelque chose pour soi » et ainsi « pouvoir continuer à donner », à prendre soin des êtres aimés.

Faites-vous attention à votre alimentation ?

marie-claude savard Courtoisie Bruno Petrozza
Photo Fotolia

« Je fais attention au sucre. C’est une bataille de tous les instants. On en consomme plus qu’on pense, même si on n’a pas la dent sucrée. J’ai beaucoup diminué et je me suis rendu compte que ça fait du bien, ça calme », explique la mère de 46 ans.

Végétarienne depuis l’âge de cinq ans, Marie-Claude mange des poissons, des fruits de mer, des œufs et privilégie des aliments frais et variés, toujours accompagnés d’une salade. « J’aime marier les différentes textures, avec du couscous israélien, des noix, différents types de verdures, par exemple », le tout arrosé d’une vinaigrette maison, car « Miss salade », comme ses amis l’appellent, cuisine beaucoup.

Puis tous les matins, elle boit de l’eau avec du chia, du jus de citron et du sel de mer, pour favoriser l’hydratation.

Quel est votre sport préféré ?

marie-claude savard Courtoisie Bruno Petrozza
Photo courtoisie

Marie-Claude Savard a longtemps joué au tennis et a pratiqué plusieurs autres sports au cours de sa vie, mais plus récemment, elle s’est initiée au golf, qu’elle apprécie notamment pour le plein air et le caractère social. Mais ce que cette communicatrice sportive aime avant tout, c’est bouger. Se décrivant comme une femme ayant « bien de l’enthousiasme », elle est toujours prête pour une activité, que ce soit le ski alpin, patiner ou glisser avec les enfants.

Quelles sont vos bonnes adresses à Québec pour bouger et bien manger ?

marie-claude savard Courtoisie Bruno Petrozza
Photo courtoisie

Les plaines d’Abraham, « c’est un endroit extraordinaire », soutient celle qui est née à Québec, « il s’agit à peu près de la seule place où je pourrais faire du ski de fond ». Elle craque pour la poutine de Pat Rétro, concoctée avec « les meilleures frites de l’univers », puis aime déposer ses bagages à l’Auberge Saint-Antoine dans le Vieux-Québec. L’auteure de deux livres (180 degrés : Virage d’une vie et Orpheline) prend d’ailleurs plaisir à longer le boulevard Champlain, s’émerveillant devant la promenade Samuel-De Champlain, cette réappropriation des berges.