/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Mes grands-parents m’ont appris la vraie valeur de l’argent

Ma grand-mère qui m'initie au monde fabuleux des animaux de la ferme.
Ma grand-mère qui m'initie au monde fabuleux des animaux de la ferme.

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque mes grands-parents me glissaient un billet de 20 $ en catimini à l’abri du regard de ma mère, j’étais excité à l’idée de le dépenser dans ma prochaine toupie Beyblade. C’est bien plus tard que j’ai pris conscience de tous les sacrifices derrière cet argent.

Je suis un millénial de la petite bourgeoisie qui est né dans la ouate jusqu’aux oreilles.

J’ai habité dans une belle maison cossue d’un quartier aisé de Sherbrooke, j’ai fréquenté l’école privée et mes vacances d’été se déroulaient la plupart du temps dans un condo avec vue sur la mer en Floride. La grosse patente.

Un de mes premiers étés à Hollywood Beach.
Un de mes premiers étés à Hollywood Beach.

Je ne me suis jamais questionné quant à la chance d’avoir accès à tous ces privilèges jusqu’en 2004, année où mon grand-père a rendu l’âme. Je me suis retrouvé tout à coup avec un héritage qui m’assurerait des études universitaires sans dettes et peut-être même un cash down pour ma première propriété sans avoir eu a lever le petit doigt. C’est à ce moment que j’ai voulu savoir d’où ce cadeau inouï provenait.

De campagnard à king du village

Né sur une terre perdue dans un coin reculé des Cantons de l’Est, mon grand-père Lewis Breton n’a jamais aspiré à la vie de fermier. Issu de la pauvreté, il s’est juré de sortir un jour de la misère.

Lewis prêt à conquérir l'industrie du camionnage minier.
Lewis prêt à conquérir l'industrie du camionnage minier.

Il a pris son permis de camionneur le temps venu et s’est dégoté une job assez rapidement pour Dominion Lime, une compagnie minière des environs. Travailleur efficace et fiable, «Ti-Wis» s’est attiré une panoplie de contrats jusqu’au jour où il a décidé de créer sa propre entreprise de transport minier, L. Breton Transport.

Bien qu’il détienne la fibre entrepreneuriale, mon grand-père n’avait pratiquement aucune éducation. C’est donc ma grand-mère Germaine, éduquée et bilingue, qui s’occupait de la comptabilité et des relations d’affaires avec les gros bonnets anglophones de la région de Dudswell. En plus de ses nombreuses tâches administratives, Germaine devait s’occuper de cinq enfants suite à des journées éreintantes.

Les premiers camions de L. Breton Transport.
Les premiers camions de L. Breton Transport.

Après des premières années houleuses, L. Breton Transport s’est taillé une place importante dans le marché du camionnage minier, avec des clients aux quatre coins du Canada et aux États-Unis. L’argent a commencé à rentrer régulièrement. Lewis et Germaine ont enfin pu dormir sur leurs deux oreilles et s’investir dans leur vie familiale.

L’«empire» érigé à bout de bras par mes grands-parents a continué de fleurir pendant près de 40 ans. Mon grand-père a finalement vendu la compagnie en 1991, à 71 ans.

Outre LA grosse maison du village, un aréna privé, un condo à Hollywood Beach et  quelques Mercedes pour afficher sa réussite, il a su accumuler une fortune personnelle impressionnante qu’il a ensuite léguée à sa femme, ses enfants et ses petits-enfants.

Un héritage qui a changé ma vie

Quatorze ans après le décès de mon grand-père et sept ans après celui de ma grand-mère, je sens encore les répercussions de leur héritage immense.

C’est avec leur argent que j’ai pu voir le monde, déménager loin de chez moi et entamer ma vie d’«adulte» à l’université.

C’est grâce à eux que j’ai pu commencer à placer un certain montant dans des comptes bancaires chaque mois comme un grand.

C’est parce qu’ils ont sacrifié des heures de sommeil, du temps en famille et des soirées entières à travailler que je peux me permettre de vivre comme un petit bobo du Plateau aujourd’hui et voyager en vanne à tout bout de champ.

Pour tout ça et bien plus, je vous suis éternellement reconnaissant, Lewis et Germaine

Germaine et Lewis qui profitent de leur balcon avec vue sur la mer en Floride.
Germaine et Lewis qui profitent de leur balcon avec vue sur la mer en Floride.

 

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux