/entertainment/movies
Navigation

De l’espoir pour les réalisatrices

Coup d'oeil sur cet article

Il y a de l’espoir pour la parité hommes-femmes dans le milieu du cinéma. D’après le regroupement Réalisatrices Équitables, la proportion de projets soumis par des femmes et acceptés aux institutions qui les financent a presque doublé en cinq ans.

Ainsi, selon des chiffres dévoilés mercredi, le pourcentage d’approbation de longs métrages de fiction, de documentaires et de coproductions conduits par des femmes est passé de 20 %, entre 2013 et 2016, à 44 % en 2017-2018.

À la SODEC, l’acceptation d’initiatives féminines s’estimait à 31,40 % entre 2013 et 2016. Depuis l’an dernier, c’est 39 % d’entre elles qui ont obtenu feu vert.

Ces données seront à préciser à la fin des années fiscales des entreprises et ne tiennent pas compte de certaines nuances entre les divers microprogrammes de soutien (courts ou longs métrages, premières œuvres, etc.) de ces organismes gouvernementaux.

Progression

Mais, de façon générale, le milieu du cinéma marche dans la bonne voie, considèrent les dirigeantes de Réalisatrices Équitables. Ces augmentations coïncident d’ailleurs avec l’implantation, dans les instances comme Téléfilm, la SODEC, l’Office national du film ou le Conseil des arts du Canada, de mesures favorisant la parité dans leurs rangs.