/sports/fighting
Navigation

Duel entre deux poids lourds au gros potentiel

Le combat entre Ciryl Gane et Adam Dyczka au Centre Vidétron s’annonce explosif

Adam Dyczka et Ciryl Gane se vouent un grand respect. Cela se transposait durant le face à face d’hier, au Centre Vidéotron.
Photo Stevens Leblanc Adam Dyczka et Ciryl Gane se vouent un grand respect. Cela se transposait durant le face à face d’hier, au Centre Vidéotron.

Coup d'oeil sur cet article

Quand un ex-champion croise le fer avec un actuel champion, les flammèches sont assurément au rendez-vous. Le constat s’applique davantage si les deux combattants pèsent plus de 265 lb !

Si Marc-André Barriault (10-1, 7 K.-O.) fera les frais de la finale du gala TKO MMA 44 au Centre Vidéotron, vendredi soir, contre le Néo-Brunswickois Adam Hunter pour la ceinture vacante chez les mi-lourds, la demi-finale opposant les poids lourds Ciryl Gane (champion, 1-0, 1 sub.) et Adam Dyczka (7-0, 7 K.-O.) risque d’être explosive au possible, selon le promoteur Stéphane Patry.

« Des Ciryl, il n’en passe pas souvent. Comme au hockey, des Sidney Crosby ou des Connor McDavid, on n’en voit pas souvent. C’est ça, Ciryl. Par contre, Adam frappe fort et il peut gagner le combat », a lancé Patry, pas peu fier de compter Gane dans ses rangs, lui qui a excellé en boxe thaïlandaise avant de se tourner vers les arts martiaux mixtes.

« Un gros défi »

Le Français de 28 ans a été couronné champion de la catégorie à son premier combat avec l’organisation en l’emportant par soumission en août dernier, à Montréal. Conscient que cette première défense s’annonce périlleuse, Gane reconnaît que ses expériences antérieures l’aident à se familiariser avec l’octogone.

« On a pu le voir durant ma première prestation que je n’étais pas intimidé et handicapé par quoi que ce soit. L’expérience du duel vous apporte une aisance en plus, et je me sentais très bien entraîné pour ce premier combat.

« Adam représente forcément un gros client, c’est encore un gros défi qu’on me propose [...] Je suis obligé de le prendre comme un vrai client et je me suis préparé sérieusement », a expliqué le résident de Paris au tempérament calme.

Pour Dyczka, le désir de l’emporter est d’autant plus fort qu’il a détenu la ceinture de champion l’an dernier avant qu’il ne soit forcé de l’abandonner en raison de l’échec d’un contrôle antidopage pour consommation de marijuana.

« Maintenant, je suis clean et je suis prêt ! » a assuré le géant de Granby, qui a mis les bouchées doubles à l’entraînement.

« C’était un gros camp avec beaucoup de voyagement. J’ai vraiment mis les efforts nécessaires pour donner une belle prestation. Je suis prêt. J’ai toujours de la pression à chaque combat et je suis bon pour m’en donner moi-même. C’est là que je me mets à performer. J’ai envie d’être champion chez moi. »

Bonne foule attendue

Patry s’attend à voir entre « 4500 et 5000 » amateurs dans les gradins.

Le gala du 4 mai dernier avait attiré quelque 4700 personnes. TKO a déjà réservé la date du 8 février 2019 au Centre Vidéotron pour son 45e événement.