/sports/soccer/impact
Navigation

La liberté est la clé en milieu de terrain

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous remarqué comment Micheal Azira et Samuel Piette peuvent bien s’entendre sur le terrain ? C’est rare que les choses cliquent aussi vite entre deux joueurs, particulièrement à une position qui requiert de couvrir beaucoup de terrain comme celle de milieu défensif.

Dans leur cas, ils se sont bien marché sur les pieds la première fois, mais par la suite, ils ont trouvé leur espace et forment maintenant un solide triangle dans le milieu montréalais en compagnie de Saphir Taïder.

Sans surprise, Azira révèle que c’est le travail de Rémi Garde qui fait la différence pour cette belle organisation.

« La directive de l’entraîneur indique clairement où nous devons nous trouver. Alors c’est difficile de se nuire dans ces circonstances.

« On communique beaucoup sur le terrain avec Saphir aussi et les attaquants, ça rend le travail facile. »

Liberté

Alors que certains entraîneurs ont tendance à resserrer la bride sur leurs joueurs, Rémi Garde préfère leur donner un cadre, ce qui leur permet de jouer beaucoup plus librement, affirme Micheal Azira.

« Rémi nous donne de la liberté et c’est toujours bien. Il veut qu’on excelle et qu’on soit meilleurs chaque jour. »

On comprend mieux pourquoi Garde est réputé pour être bon dans le développement de jeunes joueurs : parce que son approche semble être assez pédagogique.

« Il nous dit toujours de ne pas avoir peur de faire des erreurs parce que ça fait partie de la vie d’en faire.

« La réaction est très importante. Tu vas perdre des ballons à l’occasion et tu dois bien réagir et les récupérer. Mais il veut qu’on s’exprime et qu’on fasse tout ce qu’on peut pour l’emporter. »