/elections
Navigation

Transparence: les chefs dévoilent leurs actifs financiers

Transparence: les chefs dévoilent leurs actifs financiers
Photo d'archives, Marc-André Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | François Legault a pris de court ses adversaires lundi en dévoilant en premier ses actifs nets, évalués à 9,8 millions $.

Pour l’année 2017, le chef de la Coalition avenir Québec a déclaré un revenu total de 126 959 $ tandis que sa conjointe, Isabelle Brais n’a eu aucun revenu. À eux deux, ils ont déclaré près de 5,7 millions $ investis en Régime enregistré d’épargne-retraite, en date du 31 juillet dernier.

M. Legault a aussi révélé que sa conjointe et lui ne sont propriétaires que d’une seule demeure pour laquelle ils paient près de 36 600 $ par année en taxes municipales. La résidence est évaluée à près de 4,5 millions $.

Le couple a également précisé ne pas avoir d’argent placé à l’extérieur du pays.

François Legault est d’avis que cet exercice, pour les chefs de parti, de rendre public l’ensemble des actifs financiers permet de contribuer à renforcer la confiance envers la classe politique. «Je fais le choix d’être transparent et honnête avec tous les Québécois», a-t-il confié dans un communiqué.

Ses adversaires politiques n’ont pas tardé à répondre à son invitation.

1,2 million $ en actifs pour Couillard et son épouse

Tout comme en 2014, Philippe Couillard a aussi rendu public son bilan financier, dans lequel il déclare, pour 2017, un avoir net de près de 441 919 $ pour lui et de 826 131 $ pour sa femme.

Selon ce bilan financier, le chef libéral a accumulé 25 990 $ en REER et il dispose d’immobilisations de 251 000 $ pour sa résidence de Saint-Félicien et son bateau de plaisance. Quant à son épouse Suzanne Pilote, elle dispose de près de 1 million en actif, dont environ 640 000 en immobilisations et un passif de 182 458 $.

Lors des dernières élections générales de 2014, Philippe Couillard avait dévoilé des actifs personnels de 667 160 $. Sa conjointe avait des actifs de 656 963 $.

De son côté, le chef péquiste Jean-François Lisée a déclaré un revenu total d’environ 193 000 $, l’an dernier en plus d’avoirs nets totalisant 1,95 million $, incluant la valeur de deux résidences, à Québec et Montréal. «C’est essentiellement écrire des livres, vendre des livres, faire des conférences. Et ne pas dépenser sans compter. Être économe», a-t-il affirmé pour expliquer l’ampleur de ses actifs.

Au cours de sa carrière, M. Lisée a également été conseiller politique, puis directeur exécutif du CERIUM de l’Université de Montréal.

Quant à la co-porte-parole solidaire, Manon Massé, en plus d’un revenu total de 96 860 $ en 2017, selon sa déclaration de revenus, elle a accumulé environ 31 000 $ en REER, un peu plus de 10 000 $ dans un CELI et n’a ni bien immobilier ni action.

- Avec la collaboration de Patrick Bellerose