/news/currentevents
Navigation

Jeune homme abattu par la police à Lac-Brome : «Je n’ai aucune idée du geste qu’il a fait pour que la SQ tire»

Coup d'oeil sur cet article

La mère du jeune homme de 17 ans abattu par la police à Lac-Brome en Montérégie en juillet dernier lance un cri du cœur.

Tracy Wing ne parvient pas à avoir des réponses de la part du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) sur les circonstances qui ont mené à la mort de son fils.

Malgré ses appels au BEI, elle n’obtient pas de réponses aussi simples que le temps entre l’appel au 911 et l’intervention des policiers de la Sûreté du Québec (SQ).

Elle aimerait également savoir combien de projectiles ont atteint son fils qui était armé d’une arme de poing qui tirait de plombs.

«C’est de l’interprétation. J’aimerais savoir si les agents étaient formés sur des crises de détresse (...) Ce sont des questions qui nous aideraient à faire notre deuil», a-t-elle confié à TVA Nouvelles.

Selon la mère de famille, ces réponses ne compromettraient pas l’enquête en cours.

Mme Wing a assuré que son fils, Riley Fairholm, était certes dépressif au moment du drame, mais qu’il n’avait rien d’un individu violent.

«Je n’ai aucune idée du geste qu’il a fait pour que la SQ tire. Je vois plus ça comme un cri d’appel qu’un suicide par policier interposé», a-t-elle expliqué.

Les conclusions de l’enquête du BEI sur cet événement ne devraient pas être connues avant encore plusieurs mois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.