/sports/opinion/columnists
Navigation

Anticosti, retour en force du chevreuil

Coup d'oeil sur cet article

PAVILLON MCDONALD | Le chevreuil est redevenu le roi de l’île d’Anticosti cette saison. Lors de notre excursion, la semaine dernière, nous avons constaté la présence très importante de femelles avec des faons et, surtout, de jeunes mâles qui vont devenir des adultes convoités par les chasseurs.

Au cours des deux dernières saisons, le chevreuil avait modifié ses habitudes, se déplaçant beaucoup moins, ce qui rendait la chasse très difficile.

De nombreux jeunes cerfs en pleine santé comme celui-ci ont été vus dans l’île depuis quelques semaines par les nombreux chasseurs qui fréquentent le territoire de Sépaq Anticosti présentement. C’est la preuve que le troupeau est en bonne forme.
Photo collaboration spéciale, Julien Cabana
De nombreux jeunes cerfs en pleine santé comme celui-ci ont été vus dans l’île depuis quelques semaines par les nombreux chasseurs qui fréquentent le territoire de Sépaq Anticosti présentement. C’est la preuve que le troupeau est en bonne forme.

« Nous sommes heureux de constater que le chevreuil a recommencé à devenir plus visible, si on peut le dire ainsi, d’expliquer le responsable du service à la clientèle pour Sépaq Anticosti, Robin Plante. Lors des deux dernières saisons, comme il y avait beaucoup de champignons en forêt, le chevreuil sortait moins vers ses sites d’alimentation habituels. Cela nous faisait penser que la population avait baissé, sauf qu’en voyant tous les jeunes qui sont nés au cours de la dernière année, on voit qu’il y avait toujours du chevreuil. Le fait de pouvoir apercevoir de nombreuses femelles avec un, deux et même trois faons prouve hors de tout doute que la population est en santé. »

Le groupe de chasseurs était unanime à dire que le chevreuil était omniprésent un peu partout sur le territoire de plus de 500 km carrés au Pavillon McDonald. Avec près de 200 chevreuils vus en six jours, je crois que l’on peut dire que le chevreuil est de retour en force.

Toute une aventure

Chasser à Anticosti est une aventure en soi, mais aussi une immersion totale dans monde magique où la nature vous réserve de nombreuses surprises. Il n’y a que là que l’on peut vivre des aventures comme celle que j’ai vécue.

Le guide m’avait suggéré un site sur les bords d’un lac asséché, où il y avait une cache. Il fallait 15 minutes de marche avant d’arriver sur le site. À ma sortie de la forêt dans le secteur plus dégagé, devant moi, à 50 pieds à peine, une femelle mange allégrement. J’ai pu l’admirer de longues minutes avant qu’elle ne constate ma présence et ne décide de se sauver en forêt.

Au moment où j’avance vers la cache avec le guide, au loin, nous apercevons un autre chevreuil. Cette fois, c’est le mâle attendu. Nous avançons prudemment au travers des arbres pour nous approcher assez afin de pouvoir tirer à distance raisonnable. Tout à coup, plus de chevreuil ! Il semblait avoir disparu. Penauds, mon guide René Bourque et moi revenons tranquillement à la cache pour déposer mes affaires. Il me dit alors qu’il va revenir me chercher en fin d’avant-midi, avant de repartir pour retrouver les autres membres du groupe.

Je m’installe dans la cache en scrutant tout autour de moi. Soudain, à ma gauche, là où nous avions aperçu le mâle, je vois une femelle avec son jeune, qui se déplacent tranquillement en mangeant. Vif comme l’éclair devant eux, le mâle que nous avions aperçu se lève, sorti de nulle part. Finalement, il était couché là, caché par les hautes herbes. Je quitte la cache en m’avançant tranquillement pour avoir une meilleure position de tir tout en surveillant la danse des trois chevreuils au loin. Arrivé au point stratégique, je dois attendre de longues minutes avant que le groupe ne se sépare. J’ai ma fenêtre, je tire et le coup porte.

Je venais de vivre une expérience comme seule Anticosti sait nous offrir. J’ai pu admirer durant de longues minutes des chevreuils dans leur milieu naturel. Je me rends à mon chevreuil en prenant bien soin de prévenir le guide par radio, qui rebrousse chemin pour venir m’aider. En l’attendant, je vois trois autres chevreuils dans le même secteur. J’étais au paradis du chasseur.

Expériences différentes

La Sépaq Anticosti est en mesure de vous faire vivre des aventures semblables sur l’ensemble de son territoire. Elle dispose d’une offre très intéressante de différents forfaits pour toutes les bourses.

Pour en savoir plus ou réserver parmi les quelques places qui restent encore cette saison, vous pouvez joindre les responsables au 418 535-0231 ou vous rendre sur le site internet www.sepaq.com/anticosti. Vous constaterez que de nombreux efforts sont faits pour démocratiser la chasse sur le territoire de Sépaq Anticosti.

 

Potins

Harry Barr

Au fil des ans, j’ai rencontré beaucoup d’amateurs de chasse lors de mes séjours à Anticosti, mais rarement un vrai mordu comme Harry Barr de Mont-Joli. Ce dernier fréquente l’île depuis plus de 40 ans, non seulement pour la chasse, mais aussi en été pour la villégiature. Pour lui, c’est une longue histoire d’amour qui ne semble pas prête de s’éteindre si on se fie à ses commentaires. Il a l’île dans les tripes. Sa connaissance du territoire et des habitants de la place en fait une bonne référence pour les autres chasseurs d’un groupe qui ont moins d’expérience de chasse dans l’île. Il a toujours de bonnes histoires sur ce qu’il a vécu depuis toutes ces années dans l’île de Menier.

Découvrir l’île avec René

Le guide René Bourque, qui est sur le territoire d’Anticosti depuis près de 40 ans, a plus d’une corde à son arc. Si durant la chasse il devient guide, durant l’été, il organise des excursions de découvertes du territoire dans le cadre de ses Safaris Photos Anticosti. Il organise tout de A à Z, y compris le transport par avion, la nourriture, une formation en photo, sans oublier la possibilité de faire des excursions de pêche à la truite de mer. C’est vraiment une des meilleures façons de découvrir cette île magnifique. Pour tout savoir sur les coûts et disponibilités : www.anticostiphotos.ca ou bourque.ren@gmail.com.