/news/society
Navigation

Règlement municipal à Saguenay: votre chat doit être en enclos... ou en laisse!

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Vous demeurez à Saguenay et vous avez un chat? Sachez qu'il est obligatoire de garder votre animal sur votre terrain dans un enclos ou attaché avec une laisse, au même titre qu'un chien. Si vous ne respectez pas ce règlement, cela pourrait vous coûter cher.

Plusieurs propriétaires de chats ont reçu un appel de la Ville de Saguenay au cours des derniers jours.

Un fonctionnaire les aurait avisés qu'ils étaient en infraction et qu'ils ne respectaient pas la réglementation municipale sur les animaux, car leur chat avait été aperçu, en liberté, dans le quartier.

«On me dit que mon chat est en liberté et qu'il devrait être attaché comme un chien! Il m'a dit: "Madame, il faut vous fier à la réglementation parce qu'on peut donner une amende de 200 $, capturer votre chat et le faire euthanasier sans votre permission"», a raconté Louise Claveau, une des citoyennes du secteur Chicoutimi-Nord qui a reçu l'avertissement en question.

Mme Claveau, qui est propriétaire d'un chat depuis des années, estime que ce règlement est insensé. Elle a tenté d'attacher son chat sur son terrain, mais sans succès.

«J'ai acheté un attelage, mais ça fait deux fois que je ramasse l'attelage [par terre], et il n'y a plus de chat dedans», a affirmé Mme Claveau, découragée.

La Ville de Saguenay explique que, peu importe le type d'animal domestique, les mêmes règles s'appliquent.

«Quand tu as un animal domestique, tu dois t'assurer qu'il reste dans les limites de ton terrain. Ça peut être par l'installation de clôtures, ça peut être en utilisant une laisse», a affirmé la porte-parole de la Ville Marie-Hélène Lafrance.

La responsable de l'organisme Rescue Poilus Sag-Lac estime que ce règlement est méconnu de la population. Annie Tremblay croit que la Ville de Saguenay devrait travailler davantage en mode sensibilisation pour bien informer les propriétaires d'animaux.

«Ils pourraient faire des programmes, donner des trucs aux gens comment garder les chats dans les maisons. Va falloir que les gens fassent l'effort, mais va falloir que la Ville commence par éduquer les gens», a expliqué Mme Tremblay.