/misc
Navigation

Se plaindre la bouche pleine

Se plaindre la bouche pleine
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelque chose d’indécent à entendre parler Philippe Couillard de sa retraite.
 
Après avoir déclaré qu’une famille pouvait se nourrir avec une épicerie de 75$ par semaine, il se plaint maintenant de ne pas avoir assez d’argent pour ses vieux jours. En point de presse, il a déclaré  « j’en ai à peine assez pour mes prochaines années. » Oui, vous avez bien lu! 
 
Il voudrait aujourd’hui nous faire croire qu’à l’aube de sa retraite, il craint de ne pas être capable de joindre les deux bouts. 
 
Philippe Couillard a été ministre pendant 5 ans. En tant que premier ministre, il gagne plus de 196193$ par année. Seulement avec sa rente de retraite de l’Assemblée nationale, il va bénéficier d’une pension beaucoup  plus généreuse que la moyenne des Québécois. 
 
Je suis peut-être naïf, mais j’ai l’intime conviction qu’un premier ministre devrait être au fait des réalités que vivent les Québécois.
 
Le salaire minimum  est de 12 dollars de l’heure. 
 
24% des gens vivent d’une paye à l’autre et ne peuvent épargne pour leur retraite.
 
Plus de 2 millions de Québécois n’ont pas de régime de retraite.
 
Le revenu moyen à la retraite en 2015 était de 26164$
 
Les banques alimentaires croulent sous les demandes et de plus en plus d’aînés vivent dans la pauvreté.  
 
L’immense majorité des Québécois peinent à  épargner pour leur retraite, mais Couillard voudrait qu’on le plaigne. 
 
Ce même Couillard qui n’a jamais montré d’empathie pour les coupes brutales de son gouvernement en santé et en éducation réclame maintenant notre compassion. 
 
Déconnecté, dîtes-vous!