/lifestyle/food
Navigation

De la terre à votre cuisine

De la terre à votre cuisine
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir vanté tous les mérites des courges, Pascale Coutu et Pierre Tremblay, propriétaires de La Courgerie, une ferme spécialisée située dans Lanaudière, ratissent plus large avec Le meilleur du potager, un livre qui s’intéresse à 15 légumes et fines herbes servant à créer plus de 60 plats à consommer sans modération.

Partant du principe que « chaque semaine, il faudrait découvrir quelque chose » en matière d’alimentation, Pascale Coutu assure qu’il y a bien d’autres légumes que la populaire tomate qui méritent toute notre attention.

De la terre à votre cuisine
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Et pas besoin d’avoir des idées de grandeur pour que l’aventure de la terre soit un succès. « Dans un petit jardin, on peut se nourrir facilement tout l’été, avoir de la variété et faire toutes sortes de recettes. C’est la même chose avec un panier d’épicerie. La cuisine, ce n’est pas obligé d’être compliqué pour être savoureux. »

Comme toujours, elle souhaite que ses livres soient synonymes d’inspiration. « Le but, c’est que ce soit simple. L’important, c’est d’utiliser ce qu’on a dans le frigo et d’en faire quelque chose de savoureux. Les gens osent de plus en plus. Les enfants ont évolué, mais les grands aussi. Ils sont beaucoup plus à l’aise avec la chimie alimentaire, signe qu’ils cuisinent plus. »

Bons burgers

Parmi la vaste sélection de propositions alléchantes du Meilleur du potager, il y a évidemment des salades, des soupes, des potages et des grillades, mais aussi des burgers végétariens aux courgettes qui pourraient s’avérer votre succès estival.

« C’est une façon de redécouvrir le légume, de l’intégrer dans la famille, confie la jardinière. Nos enfants mangent beaucoup plus de légumes. Toutes ces campagnes qui sont faites, cette façon d’apprivoiser l’alimentation, de faire découvrir, ça marche. »

Les légumes, on peut donc très bien les manger cuits plutôt que crus, mais il ne faut pas exagérer du côté de la cuisson, dit Pascale Coutu. « C’est le fun le barbecue, et parfois, ça va rehausser la saveur de faire sauter une courgette. C’est intéressant quand c’est grillé, mais on ne rend pas ça mou. Dans la mesure du possible, laissons la pelure. C’est là qu’il y a du goût et de la vitamine. »

À boire !

Qui dit été dit aussi jus. Ici, on en retrouve quatre fort différents où les légumes sont maîtres. Des mélanges colorés qui désaltéreront les plus assoiffés et donneront un boost à votre corps. Sortez vos verres et vos pailles pour le persil vitaminé, le pimpant, le Popeye à la menthe et l’orange épicée.

« L’idée, c’est de mettre de la couleur dans nos verres, de la vitamine, de la saveur, explique sa créatrice. Je voulais faire un peu différent aussi avec le persil vitaminé. Je pense beaucoup aux enfants quand je fais les livres de recettes : aller chercher une façon de mettre des épinards dans un verre, de mettre du persil, pour qu’on apprenne que c’est savoureux. »

Moussaka, croustilles aux carottes, maïs soufflé aux fines herbes, tarte aux tomates et plusieurs autres tentations culinaires se retrouvent dans Le meilleur du potager, que l’on trouve en magasin.

 

Les vedettes du jardin

 

Vous ne savez pas quelles devraient être les vedettes de votre potager ou vous souffrez d’un manque d’inspiration pour faire pousser de nouveaux légumes ? Pascale Coutu a plusieurs idées sur ce qui devrait se retrouver dans votre carré de terre.

Bien sûr, impossible d’ignorer la tomate. Polyvalente, savoureuse et colorée, elle n’encombre pas un jardin.

Une toute petite place

Mais il y a bien plus. Pour celle qui se qualifie de « jardinière gourmande », avoir de la courgette et du potiron dans son potager, « c’est comme avoir du pain, du beurre et du lait dans le frigo ». On ne peut s’en passer.

« Ça ne prend pas trop de place et si vous les cueillez au fur et à mesure qu’ils arrivent, ils vont vous en faire tout l’été », assure Pascale Coutu.

Puis, dit-elle, vous devez planter des carottes. « Une belle nantaise, ou quelque chose d’équivalent, vous allez vous en servir tout le temps. C’est la base pour faire toutes sortes de choses. »

Et pourquoi pas du basilic ? « Si vous ne le mangez pas, coupez-le en bouquet ; ça sent tellement bon ! »

Les négligés

Même si elle provient de la famille de la tomate et qu’elle possède plusieurs qualités, l’aubergine, par contre, ne représente pas un choix naturel quand vient le temps de planifier ses récoltes.

« Souvent, elle est négligée, confie Pascale Coutu. Je remarque que ce sont les gens qui cuisinent beaucoup qui vont mettre de l’aubergine dans leur jardin et leur panier d’épicerie. »

Les légumes racines n’ont pas non plus la cote. Et pourtant. « On a beaucoup de vitamines et de saveurs différentes à découvrir. On trouve que la pomme de terre et la carotte sont faciles, eh bien, l’ensemble des légumes le sont. La betterave, c’est vrai que c’est salissant, mais il y a des choses vraiment chouettes à faire. C’est d’ailleurs un colorant alimentaire formidable. »

 

Pizza aux tomates cerises

De la terre à votre cuisine
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Cliquez ici pour consulter la recette.

 

Sauce aux poivrons et aux tomates

De la terre à votre cuisine
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Cliquez ici pour consulter la recette.

 

Tomates farcies au couscous

De la terre à votre cuisine
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Cliquez ici pour consulter la recette.

 

Jus revigorants

De la terre à votre cuisine
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Cliquez ici pour consulter la recette.